CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre de transplantation
d'organes
Accueil > Patients et familles > Rein > L'opération

Nos collaboratrices et collaborateurs

L'opération


Une greffe rénale à donneur-euse vivant-e nécessite deux interventions (donneur et receveur) se déroulant en parallèle le même jour.

 

1. Greffe du rein chez le patient receveur

L’opération de greffe rénale, qu’il s’agisse d’une greffe à partir d’un donneur décédé ou d’un donneur vivant, dure environ deux à trois heures. Le rein est placé dans la fosse iliaque au bas de l’abdomen, à droite ou à gauche, indépendamment du rein (droit ou gauche) prélevé. On connecte les vaisseaux sanguins principaux du rein greffé à la veine et à l’artère iliaques externes du receveur. On reconnecte également l’uretère du rein greffé à la vessie du receveur.

Situation initiale chez le patient receveur

Situation initiale chez le patient receveur © CTO

Implantation du nouveau rein chez le patient receveur
Implantation du nouveau rein chez le patient receveur © CTO

Rein greffé chez le patient receveur
Rein greffé chez le patient receveur © CTO
 
Le ou la patient-e greffé-e rénal-e sera hospitalisé-e jusqu’à l’obtention d’un bon fonctionnement de sa greffe rénale, en général durant 7 à 14 jours.

 

Cicatrice abdominale du receveur

L’incision pratiquée par le chirurgien se situe dans la fosse iliaque droite ou gauche et a une forme légèrement courbée, longue de 15 à 20 cm. Elle est refermée par des agrafes ou des fils qui seront enlevés à partir du 21e jour post-opératoire, à la Consultation ambulatoire de transplantation.
 

A la longue, la cicatrice va s’estomper. Il faut cependant éviter de l’exposer aux rayons du soleil.


2. Prélèvement du rein chez le donneur vivant

L’opération dure environ deux à trois heures. Une technique minimale invasive (par laparoscopie) est actuellement utilisée au CHUV. On réalise une mini-ouverture de la paroi abdominale, comme pour une césarienne, ce qui permet au chirurgien de s’aider d’une main pendant l’opération, et ensuite d’extraire le rein. Deux orifices sous le rebord des côtes sont également pratiqués pour les instruments de travail et pour insérer la caméra qui transmettra les images de l’opération. Ces petits orifices mesurent entre 5 et 12 mm.

 

Le rein est alors préparé par le chirurgien dans une solution de préservation froide, puis emmené dans la salle d’opération du ou de la receveur-euse.

 

Le ou la donneur-euse est hospitalisé-e entre trois à sept jours après l’opération, en fonction de son évolution. Le retour à une vie active normale est possible un à deux mois après le don. Un suivi à la consultation ambulatoire de transplantation est effectué un mois après l’intervention, puis annuellement.

Laparoscopie chez le donneur vivant

 

Au CHUV, au cours des années 2010 et 2011, 44 greffes rénales à donneur-euse vivant-e et 45 à donneur-euse décédé-e ont été réalisées.