CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre de transplantation
d'organes
Accueil > En bref > Historique
HUG  

Patients et familles


Notre formation


Notre recherche

Historique


Les greffes et le Centre de transplantation d’organes du CHUV

Greffe d'une jambe par les saints Côme et Damien par Fra Angelico

Le miracle de la greffe d'une jambe par les saints Cosme et Damien par Fra Angelico © Wikimedia Commons

Au CHUV, la première transplantation d’organe a eu lieu en 1971: il s’agissait d’une greffe de rein à partir d’un donneur décédé. La première transplantation de cœur a eu lieu en 1987, celle du foie en 1988. Quant à la transplantation des poumons, elle a été introduite en 1993.

Plusieurs greffes combinées (par exemple coeur-poumons, coeur-rein, foie-rein) ont été réalisées par la suite.

Vu les développements rapides et complexes dans le domaine médico-chirurgical de la transplantation, le CHUV et la Faculté de biologie et médecine de l’Université de Lausanne ont créé, en mars 2003, le Centre de transplantation d’organes (CTO). Cette réalisation a permis de centraliser et de mieux coordonner toutes les transplantations qui se déroulent au CHUV, d’harmoniser les protocoles et le suivi des patient-e-s transplanté-e-s.
 

En 2004, le CTO du CHUV s’est associé au Service de transplantation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) pour former le «Centre universitaire romand de transplantation» (CURT). Celui-ci a pour but de développer l’excellence de l’enseignement, de la recherche et des soins dans le domaine de la transplantation en Suisse romande. Dès lors, les interventions de transplantation sont réparties dans les deux hôpitaux.

Répartition des transplantations entre Lausanne et Genève (CURT)

Les actes opératoires sont répartis comme suit:

  • Les transplantations de reins, cœurs et poumons sont réalisées au CHUV.

  • Les transplantations de foies, reins et pancréas sont réalisées aux HUG.

Cette répartition entre Vaud et Genève s’inscrit dans une logique d’organes (thorax à Lausanne, abdomen à Genève). La transplantation rénale, la plus ancienne, est pratiquée sur les deux sites.
 

Grâce au CURT, les patient-e-s ne sont pas tributaires de déplacements fréquents, car seul l’acte chirurgical est concentré sur un lieu et toutes les autres activités médicales se déroulent sur les deux sites, soit le bilan pré-transplantation et le suivi médical post-transplantation à long terme.
 

Chaque centre continue à développer une médecine de transplantation de haut niveau, tant du point de vue clinique que de celui de la recherche ou de l’enseignement, et tient compte de critères de qualité reconnus.
 

Des réunions entre spécialistes de la direction et du comité de gestion du CURT, ou par visio-conférences entre le CHUV et les HUG, ont lieu régulièrement.