CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre de transplantation
d'organes
Accueil > Recherche > Etude de cohorte STCS

CONTACTS

Coordinatrice STCS et Data Manager

Mme Emmanuelle Catana
Centre de transplantation d’organes
CHUV
P2/01/103
Av. de Beaumont 21bis
1011 Lausanne, Suisse

Tél. +41 21 314 2431
Contact e-mail


Médecins responsables STCS pour le CHUV

Pr P. Meylan et Pr M. Pascual

Tél. +41 21 314 2403




Etude suisse de Cohorte de transplantation (STCS)


Etude suisse de cohorte de transplantation

L’Etude suisse de cohorte de transplantation (STCS) rassemble les données des patient-e-s ayant reçu une transplantation dans les six centres de Lausanne, Genève, Berne, Bâle, Zurich et St-Gall. Elle peut ainsi gérer toutes les informations dans ce domaine en Suisse et développer des collaborations avec des registres nationaux et internationaux pour harmoniser et améliorer la prise en charge des patient-e-s.

L’étude suit en particulier chez ceux-ci:

  • leur état de santé sur le long terme et les complications qu’ils ou elles pourraient développer suite à la transplantation

  • les effets secondaires et les infections qui peuvent être liés aux traitements immunosuppresseurs (anti-rejet)

  • l’influence de leur qualité de vie et des facteurs psychologiques et sociaux sur leur évolution.


PARTICIPATION DES PATIENTS

Chaque patient-e transplanté-e en Suisse est invité-e à participer à l’étude, qui repose sur une base volontaire. Après avoir été informé-e du but de l’étude, le ou la patient-e donne son consentement éclairé; celui des parents est demandé pour leur enfant. Le ou la patient-e peut en tout temps révoquer son consentement sans justification et sans que cela porte atteinte à la poursuite de son suivi médical.
 

Toutes les informations recueillies sont codées (sans nom, prénom ni adresse) et conservées sous un code numérique (anonymisation des données). Seules les personnes directement concernées par le suivi médical, toutes soumises au secret professionnel, ont accès aux données collectées.
 

La confidentialité est garantie pendant toute la durée de l’étude et aussi au-delà, notamment si celle-ci est interrompue. D’autre part, le nom des participant-e-s n’est jamais mentionné en cas de publications.
 

NB. En conformité avec la Loi fédérale de juillet 2007 sur les transplantations, un ensemble de données minimum sur le suivi des interventions est récolté auprès des patient-e-s, indépendamment de leur participation à la STCS.  

                                


DEROULEMENT DE L’ETUDE

Les informations recueillies sont les suivantes: les données cliniques qui sont relevées au cours des examens médicaux, les résultats des analyses de laboratoire (sang, urine et analyses de tissus), ainsi que des indications sur la qualité de vie des patient-e-s obtenues par le biais de questionnaires.
 

Ces données sont relevées lors de la transplantation, six mois après, puis une fois par année. Elles sont saisies en temps réel par les Local Data Manager (LDM) des six centres dans une base de données commune (database STCS) au moyen de formulaires électroniques Icone fichier (73Kb).
 

L'étude a rencontré un grand succès auprès des patients et actuellement plus de 3500 patients y participent en Suisse. Au CHUV plus de 530 patient-e-s sont suivi-e-s et inscrits dans la STCS. Cela représente environ 15% des activités de transplantation réalisées en Suisse depuis mai 2008.


PROJETS DE RECHERCHE

Tout projet de recherche scientifique en lien avec l’étude doit être approuvé par le Comité scientifique de la STCS. A ce jour 61 projets ont été soumis au Comité Scientifique de la STCS et 33 études cliniques sont en cours dont 9 études proposées par les équipes du CHUV.


FINANCEMENT DE L’ETUDE

L’étude bénéficie du soutien financier du Fonds national suisse de la recherche et des six hôpitaux ayant un centre de transplantation. Elle est effectuée dans le respect de la législation en vigueur et est conforme aux recommandations de l’Académie suisse des sciences médicales concernant la création de biobanques.