CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre des tumeurs thoraciques
Accueil > Patients et familles > Traitements > La radiothérapie

Service de radio-oncologie

La radiothérapie


La radiothérapie utilise les radiations pour détruire les cellules cancéreuses situées au niveau du poumon, des bronches et des ganglions lymphatiques, ou ailleurs dans le corps. La radiothérapie externe est la technique principalement utilisée. Elle est dite transcutanée, car les rayons traversent la peau pour atteindre de manière ciblée une ou plusieurs zones précises du thorax.

Elle peut être administrée seule ou combinée à une chimiothérapie. On parle alors de radiochimiothérapie. Dans ce cas, les deux traitements sont réalisés soit simultanément durant la même période, soit successivement.

Le traitement par radiothérapie ou radiochimiothérapie peut être indiqué comme traitement exclusif ou en complément à une chirurgie. Dans ce dernier cas, il peut être réalisé avant ou après celle-ci. Avant la chirurgie, il vise à réduire la taille de la tumeur afin de limiter l’étendue de l’intervention. Après, il a pour but d’éliminer les éventuelles cellules cancéreuses restantes et de réduire ainsi le risque de récidive.

Le Cyberknife est un appareil dont la "technologie intelligente" permet de suivre des cibles mouvantes, en raison de la respiration du patient. Elle permet ainsi de livrer le traitement avec une très haute précision et d'optimiser la dose délivrée à la tumeur tout en limitant au maximum l'irradiation des tissus sains environnants.

Cyberknife

Cyberknife

Quelles sont les répercussions possibles?

L'oesophage et la trachée se trouvent dans la trajectoire du champ d'irradiation. Au cours du traitement, une inflammation temporaire des tissus peut entraîner une sensation de brûlure au fond de la gorge, l'apparition d'une toux sèche et une sensation d'essoufflement. L'équipe soignante est à votre disposition en tout temps pour envisager les solutions qui conviennent.

De manière générale, la liste des effets secondaires n'a qu'une valeur indicative. Chaque situation est particulière et chaque personne réagit aux traitements de manière différente. L'apparition ou non d'effets secondaires n'est pas nécessairement un indice d'efficacité du traitement.