CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
d'urologie
Accueil > Le service en bref > Témoignage
Contacts

«Je suis arrivé angoissé et je suis reparti enchanté!»

Atteint d’un cancer du rein, Michael Kiefer a été pris en charge par le Service d’urologie du CHUV. Aujourd’hui guéri, il relève l’efficacité et la prévenance de chacun des professionnels qui l’ont soigné lors de son séjour à l’hôpital.


C’est lors d’un scanner suite à un problème de santé que l’on a diagnostiqué une tumeur maligne dans le rein gauche de Michael Kiefer. Sa surprise fut totale, car aucun symptôme ne s’était manifesté: «En apprenant cette nouvelle, j’étais extrêmement inquiet et j’ai tout de suite imaginé le pire. Mais mon chirurgien urologue, a pu me rassurer. Mon cancer ayant été détecté rapidement, les perspectives de guérison étaient excellentes. Il m’a expliqué en détail la nature de ma maladie et les étapes de mon intervention.»

L’opération a consisté en l’ablation chirurgicale de la tumeur avec une partie du rein atteint  pour ôter, par mesure de précaution, toutes les cellules cancéreuses. Le tout en 2h30 environ. M. Kiefer garde un excellent souvenir de son hospitalisation: «A la fin des onze jours, j’ai presque retardé mon départ, tellement mon séjour était agréable. Les médecins, le personnel soignant ou l’anesthésiste étaient à mon écoute pour s’occuper de mon bien-être, que ce soit au bloc opératoire, aux soins continus ou en chambre. Mon chirurgien est d’ailleurs venu me rendre visite tous les jours, sans exception!»

Bloc opératoire

Dès son retour à la maison, M. Kiefer a pu se livrer à ses activités préférées, à savoir la cuisine et les longues marches avec son épouse dans la campagne. Aucun régime alimentaire particulier ne lui a été prescrit. Ingénieur dans une entreprise de haute technologie - il avait d’ailleurs équipé les laboratoires de l’hôpital avec de nombreux appareils -, il a pu reprendre son activité professionnelle un mois et demi après l’opération.

Il a ensuite revu son chirurgien urologue en consultation. Des examens lui ont confirmé qu’il était guéri. Il doit revenir encore deux fois en l’espace d’une année pour passer un scanner et effectuer des analyses sanguines, puis il sera suivi lors d’un contrôle annuel.