CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
d'urologie
Accueil > Patients et familles > Maladies et affections > Calculs rénaux

Contacts

Vous pouvez contacter la Consultation de la lithiase pour tout renseignement ou un rendez-vous:
Tél. +41 21 314 3015.


Les calculs rénaux


QU’EST-CE QUE C’EST?

Les calculs rénaux sont des pierres formées par des sels minéraux qui s'accumulent dans le rein. Leur taille est très variable, allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre.

Les calculs rénaux apparaissent le plus fréquemment chez les personnes âgées entre 30 et 50 ans. Les hommes sont plus exposés que les femmes. La déshydratation est un facteur de risque majeur. Certaines maladies du métabolisme (l'hyperparathyroïde, la maladie de Crohn, la maladie coeliaque, le diabète, la cysturinie ou l'hyperoxalurie) et la prise de certains médicaments (diurétiques, anti-acides à la base de calcium, certains antiviraux) peuvent favoriser leur formation.


SYMPTÔMES

La plupart des calculs rénaux, surtout ceux de petite taille, s’éliminent spontanément en passant à travers les différentes voies urinaires et n’entraînent pas de symptômes.

Une minorité de calculs, par contre, en particularité ceux de gros calibre (plus de 6-7 mm), peuvent être responsables de fortes douleurs dans les reins, survenant en vagues et irradiant dans l’abdomen, vers l’aine ou les parties génitales (crise de colique néphrétique).

Les calculs rénaux peuvent aussi causer de la nausée et des vomissements, un saignement dans l'urine en général microscopique ou une inflammation du rein (pyélonéphrite).


LE TRAITEMENT

Urétérorénoscope utilisé au CHUV

En cas de calculs de petite taille et sans signes infectieux, une bonne hydratation reste le traitement de base.

Les douleurs dans les reins peuvent être soulagées par des anti-inflammatoires. Dans le 10 à 20% des cas, les médicaments ne sont pas suffisants, nécessitant un traitement plus invasif, comme la désobstruction rénale par pose de sonde.

Nous pouvons également recourir à la lithotripsie par ondes de choc extracorporelles (LOCE ou ESWL), une méthode qui permet de fragmenter le calcul grâce à des ondes de chocs. Les fragments sont ensuite expulsés par voie naturelle.

Nos spécialistes effectuent dans certains cas une urétéroscopie, qui consiste à passer des instruments par le canal de l'uretère, afin d'extraire les calculs. Nous disposons en particulier d'urétérorénoscopes flexibles à imagerie digitale les plus modernes, qui, associés à un laser aux fibres très fines, permettent de traiter les calculs intrarénaux les plus difficiles d'accès.