CHUV
Les activités du CHUV
EN-   FR   
MENU
Unité des voies aériennes
Accueil > Patients et familles > Glossaire > Atrésie choanale

Atrésie choanale

Voir également Informations sur l'atrésie choanale


Les nouveau-nés respirent par le nez, parce que leur larynx est situé très haut dans le cou. Avec le temps, le larynx descend pour trouver sa position normale, un peu plus bas. Alors, les bébés sont capables de respirer par le nez et la bouche. Parfois, au cours de ce développement, les passages nasaux ne s'ouvrent pas, entraînant un état appelé atrésie choanale, qui peut avoir pour effet une importante détresse respiratoire.

Il s'agit d'une pathologie rare, qui se produit environ 1 fois pour 8000 naissances et se rencontre plus souvent chez les filles que chez les garçons. Le blocage de la choane postérieure - orifice située à l'arrière du nez - peut affecter soit les deux passages nasaux (bilatéral), soit limiter seulement un côté (unilatéral). L'obstruction peut être causée uniquement par un os (dans environ un tiers des cas) ou à la fois par un os et des tissus mous.

Puisque le nouveau-né ne respire que par le nez, l'obstruction des deux passages nasaux (atrésie choanale bilatérale) constitue une menace vitale et la détresse respiratoire se manifeste dès la naissance. Lorsqu'un côté seulement du passage nasal est bloqué (atrésie choanale unilatérale), le nourrisson s'y adapte et la pathologie est moins grave. Les symptômes peuvent être rares et le ou la patient-e peut n'en présenter que plus tard dans l'enfance ou même, parfois, à l'âge adulte. Le ou la patient-e présente une rhinorrée avec obstruction nasale.

Il peut exister une association d'atrésie choanale et d'autres anomalies de développement, comme dans le cas du syndrome CHARGE, ou du syndrome de Treacher Collins et autres syndromes similaires.


Diagnostic et traitement

Le diagnostic est effectué en réalisant un CT scan et une endoscopie.

L'atrésie choanale bilatérale exige une intervention chirurgicale d'urgence. Dès que le nouveau-né est stabilisé après la naissance, il est emmené pour subir une intervention chirurgicale correctrice. L'objectif essentiel du traitement est d'établir un passage nasal permettant la respiration par le nez. L'intervention est réalisée par le nez ou par la bouche. Dans les cas extrêmes, la plaque atrétique doit être retirée à l'aide de fraises très fines. Le laser peut être utilisé dans certains cas et constitue un outil complémentaire. Parfois, une prothèse nasale (petit tube) est utilisée après la chirurgie pour maintenir les passages nasaux ouverts et les calibrer de manière optimale.

L'atrésie unilatérale est réparée vers 6 -12 mois.

Du fait de la présence potentielle d'autres anomalies congénitales, un généticien va les évaluer.