CHUV
Les activités du CHUV
EN-   FR   
MENU
Unité des voies aériennes
Accueil > Patients et familles > Glossaire > Stridor

Stridor


Le stridor est un bruit anormal, plus ou moins strident, émis par la respiration. Il s'agit d'un symptôme, et non d'un diagnostic, et il est très important d'en trouver les causes sous-jacentes.

Les enfants ont des voies aériennes petites et étroites et sont plus sujets à une respiration bruyante. Le stertor est une respiration bruyante associée à des pathologies nasales et oropharyngées. Le stridor est dû à des pathologies impliquant le larynx et la trachée. Le sifflement est typique d'une pathologie bronchique. Lorsque la respiration bruyante est accrue pendant le sommeil, la cause se situe dans l'oropharynx. Lorsque la respiration est plus bruyante lorsque le ou la patient-e est éveillé-e, la cause se situe dans le larynx ou la trachée.

Le stridor peut être aigu et musical (chant) ou grave et rauque (coassement). Chez les enfants, un stridor aigu peut accompagner une infection des voies respiratoires, un traumatisme ou l'inhalation d'un corps étranger et le stridor chronique se produit généralement du fait d'un état congénital. Le stridor chez l'adulte est beaucoup moins courant, même si le stridor chronique indique souvent une pathologie sous-jacente sérieuse.

Le stridor peut être perçu à l'inspiration, à l'expiration ou lors de ces deux phases. Le stridor à l'inspiration est observé en cas d'obstruction au-dessus, dans ou en dessous du larynx. Parfois, dans les pires scénarios, il peut y avoir plusieurs niveaux ou sites d'obstruction. Le stridor à l'expiration est observé en cas de pathologies trachéales ou bronchiques et un stridor lors des deux phases est typique d'une obstruction glottique ou sous-glottique.


Diagnostic et traitement

L'évaluation d'un enfant présentant un stridor commence par la vérification de ses antécédents médicaux. Elle se poursuit par une série de questions visant à déterminer si l'apparition du stridor a été soudaine ou progressive, s'il est lié ou non à la position du corps, par des questions sur le déroulement de la naissance et la mise en place ou non d'une intubation, sur la relation entre le stridor et l'alimentation, sur la présence d'un traumatisme du cou et sur la possibilité que l'enfant ait aspiré des corps étrangers. Chez les adultes, des antécédents de fumeur peuvent être liés aux cancers du larynx.

La règle d'or pour diagnostiquer la cause d'un stridor est le recours à l'endoscopie (laryngo-bronchoscopie flexible transnasale). Après un examen qui permet d'imiter les voies aériennes lorsque le patient est réveillé, une évaluation directe des voies aérodigestives est réalisée à l'aide d'une optique rigide. Une biopsie, un CT scan et une IRM sont également réalisés si une tumeur est suspectée.

Les options thérapeutiques en cas de stridor varient largement en fonction de la cause, déterminée par les évaluations réalisées par le médecin.Les techniques de ventilation non invasive (VNI) (ventilation en pression positive continue, CPAP, ou ventilation en pression positive biphasique, BIPAP) sont fréquemment utilisées. Elles consistent à faire passer de l'oxygène sous pression, avec l'aide d'un masque bien ajusté sur le visage.

Les diverses causes de stridor chez le nourrisson et l'enfant ont été abordées ailleurs dans ce glossaire. Un stridor en augmentation après une opération peut être dû à un oedème (gonflement) des voies aériennes ou à des granulations (cicatrisations).

Les tumeurs font l'objet d'une réunion multidisciplinaire visant à décider du meilleur traitement possible en fonction de chaque patient-e.