« NeuroRestore » : rétablir les fonctions neuromotrices

Published by Zahnd Julien on 05.12.2019
La Fondation Defitech s’associe à l’EPFL, au CHUV et à l’UNIL pour créer un nouveau centre développant des approches technologiques chirurgicales innovantes pour traiter les patients souffrant d'atteintes neurologiques et motrices

Créée par Daniel et Sylviane Borel, de l'entreprise Logitech, la Fondation Defitech s’associe à l’EPFL et au CHUV-UNIL pour élargir l’accès aux neurotechnologies développées dans le cadre de l’étude STIMO, qui a permis à des paraplégiques de remarcher. L’ambition est aussi de permettre le développement de nouveaux traitements neurochirurgicaux pour les patients atteints de la maladie de Parkinson ou souffrant de troubles neurologiques suite à un accident vasculaire cérébral ou un traumatisme crânien.

Ensemble, les quatre institutions ont décidé de fédérer leurs compétences dans le domaine de la neuroréhabilitation et des neurotechnologies demandant des implantations neurochirurgicales pour créer des synergies entre ingénieurs, médecins et chercheurs au sein d’un nouveau centre : NeuroRestore. Cette collaboration permettra de poursuivre le développement de neurothérapies par stimulation électrique (« electroceuticals ») afin d’améliorer la récupération des fonctions motrices des patients paraplégiques, tétraplégiques, souffrant de la maladie de Parkinson ou des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Des traitements innovants et personnalisés seront testés dans le cadre de protocoles de recherche, puis mis à disposition des hôpitaux et des patients. NeuroRestore aura aussi comme mission de former une nouvelle génération de professionnels de la santé et d’ingénieurs à l’utilisation de ces approches thérapeutique innovantes.

Accélérateur de recherche

L’étude STIMO (« Stimulation Movement Overground », publiée dans Nature, 1er novembre 2018) menée par le neuroscientifique de l’EPFL Grégoire Courtine et la neurochirurgienne du CHUV et professeure à l’UNIL Jocelyne Bloch a permis d’établir un nouveau cadre thérapeutique pour améliorer la récupération neurologique après des traumatismes de la moelle épinière. Cette neurotechnologie révolutionnaire combine des stimulations électriques précises de la moelle épinière, contrôlées par un pacemaker et un système de support corporel intelligent. Grace à ces innovations, huit patients paraplégiques ont pu faire quelques pas sans assistance.

Un centre dédié au développement de ces projets a désormais vu le jour. Grâce au soutien de la Fondation Defitech et au partenariat de l’EPFL, du CHUV et de l’UNIL, le centre NeuroRestore permettra d’accélerer les recherches initiées par les professeurs Bloch et Courtine afin de les rendre accessibles le plus vite possible au plus grand nombre. Les patients potentiels pourront se faire connaître via un formulaire en ligne sur www.neurorestore.swiss.

NeuroRestore regroupera des collaborateurs sur plusieurs sites géographiques : au CHUV à Lausanne, à la clinique de réadaptation romande de la Suva à Sion, également partenaire financier du projet, ainsi qu’à Campus Biotech, le site genevois de l’EPFL. Les équipes de recherche seront situées au CHUV et à l’EPFL, et travailleront également avec le Wyss Center for Bio- and Neuroengineering. Les interventions chirurgicales auront lieu au CHUV, tandis que les séances de réhabilitation auront lieu soit au CHUV soit à la Suva, selon les cas. Neurorestore est placé sous la direction des professeurs Jocelyne Bloch et Grégoire Courtine.

Multiples champs d’application

La convention qui lie les membres fondateurs porte sur 5 ans. La prochaine étude clinique prévue (STIMO-2) permettra de traiter des paraplégiques avec des lésions récentes de la moelle épinière en utilisant les techniques développées précédemment dans STIMO pour des patients dont le traumatisme était chronique (plus de trois ans). STIMO-2 sera une étude multicentrique se déroulant en Suisse, en Hollande et en Allemagne, l’objectif étant de traiter 20 patients.

A propos de la Fondation Defitech

La fondation Defitech a été créé par Daniel Borel, fondateur de Logitech, et son
épouse Sylviane Borel. La fondation contribue, en Suisse et à l’étranger, à la
recherche et au développement de tout produit et de toute technologie destinés
principalement à venir en aide aux personnes souffrant d’un handicap physique,
psychologique ou mental. La Fondation est le partenaire financier principal de
NeuroRestore.

A propos de Jocelyne Bloch

Jocelyne Bloch, co-directrice de NeuroRestore, dirige aussi le programme de
neurochirurgie stéréotaxique fonctionnelle du CHUV. Elle est également professeure
titulaire à à l’EPFL. Après avoir étudié la médecine à l’université de Lausanne, elle a
eu son diplôme de neurochirurgien en 2002. Très active en recherche translationnelle
elle s’est toujours intéressée aux nouvelles indications thérapeutiques dans le
domaine de la neuromodulation et de la thérapie cellulaire. Depuis 2012, date de sa
rencontre avec Grégoire Courtine, elle travaille sur le projet STIMO pour faire
remarcher les paraplégiques.

A propos de Grégoire Courtine

Grégoire Courtine, co-directeur de NeuroRestore, dirige aussi un laboratoire de
recherche à l’EPFL. Il est également professeur titulaire à l’UNIL. Il a étudié la
physique et les neurosciences en France. Sa passion pour les neurosciences
translationnelles guide ses travaux de recherche vers le développement de
neurotechnologies pour améliorer des fonctions motrices. Primé durant son post doc à
Los Angeles (UCLA), il établit ensuite son laboratoire à l’université de Zurich en 2008,
avant de joindre l’EPFL ou il poursuit ses travaux sur la paraplégie. Avec Jocelyne
Bloch, ils lancent l’étude STIMO.

 Last updated on 17/01/2020 at 18:10