Le Décanat nouveau est arrivé !

Published by Keller Cannelle on 20.05.2021
Après la nomination de Manuel Pascual au début de l’année au poste de Doyen de la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL, on connaît depuis mardi les quatre vice-Doyennes et vice-Doyens qui composeront son équipe.

Ce sont trois nouvelles têtes et un vice-Doyen sortant qui ont été élus lors du Conseil de Faculté du 18 mai 2021. Les dicastères sont eux aussi « relookés », changeant pour certains d’entre eux de dénomination, voire de périmètre. L'équipe prendra ses fonctions le 1er août 2021. Présentation.

Recherche et innovation

Après des études à Rome, à l’Université Tor Vergata, Claudia Bagni a poursuivi sa formation au CNRS, à l’Université Harvard et à l’EMBL, en Allemagne, avant d’être nommée professeure à Rome, puis à KU Leuven, en Belgique. Elle est arrivée à l’UNIL en 2016, comme professeure ordinaire et directrice du Département des neurosciences fondamentales de la FBM. Claudia Bagni est neurobiologiste, spécialiste de la fonction des synapses, avec une expertise scientifique dans le domaine des maladies neurodéveloppementales. Elle conduit des études multidisciplinaires portant sur le syndrome de l’X fragile et sur l’autisme. Elle travaille en tant que réviseur pour de prestigieuses institutions de recherche et agences de financement nationales et internationales.

Relève académique et égalité

Christine Sempoux a effectué sa formation et une large partie de sa carrière à l’Université catholique de Louvain et aux Cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles. Clinicienne chercheuse, elle est médecin anatomo-pathologiste, spécialisée en pathologie digestive, pancréatique et hépatique, et détient également un PhD en sciences biomédicales. Christine Sempoux place le diagnostic clinique au centre de ses travaux, s’intéresse aux pathologies hépatiques et à la fonction endocrine du pancréas. Depuis son arrivée à Lausanne en 2014, elle est très impliquée dans la commission Égalité des chances, Diversité et Intégration (EDI, ex-Pro-Femmes) de la FBM. Elle est professeure ordinaire de l’UNIL et médecin cheffe au Service de pathologie clinique du CHUV.

Communication, stratégie et durabilité

Après une formation initiale à Genève, Renaud Du Pasquier s’envole pour la Harvard Medical School de Boston en 1999, où il complète sa formation en neurovirologie et neuroimmunologie. A son retour en Suisse, en 2004, le clinicien chercheur crée au CHUV son Laboratoire de neuro-immunologie. Renaud Du Pasquier est un spécialiste des pathologies neuroinflammatoires telles que la sclérose en plaques ou d’autres maladies neuroimmunologiques et neurovirologiques. Il est professeur ordinaire de l’UNIL et chef du Service de neurologie du CHUV.

Enseignement et diversité

Patrick Bodenmann, qui avait déjà repris les rênes de ce dicastère en 2020, est reconduit dans ses fonctions. Après une formation initiale à Lausanne, Patrick Bodenmann s’est perfectionné à la London School of Hygiene and Tropical Medicine ainsi qu’au Massachusetts General Hospital à Boston. Défenseur de la médecine généraliste, il s’intéresse plus spécifiquement aux questions de l’équité et des inégalités d’accès aux soins : il dirige depuis 2019 le Département vulnérabilités et médecine sociale d’Unisanté. Il est professeur associé de l’UNIL ainsi que de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, au Québec.

par Nicolas Berlie - Communication FBM

Photo: de gauche à droite: Pre Claudia Bagni, Pre Christine Sempoux, Pr Patrick Bodenmann et Pr Renaud Du Pasquier © droits réservés

 Last updated on 08/06/2021 at 12:10