La technique du muscle gracilis

La chirurgie de reconstruction du sein par la technique du muscle gracilis se fait par lambeau tissulaire de la patiente, provenant du haut de la cuisse. Elle permet uniquement de reconstruire des seins de petit volume.

Définition

Le terme "gracilis", le nom d’un muscle de la cuisse, indique le type de reconstruction utilisé pour cette technique.

Cette intervention consiste à prélever de la peau, du tissu adipeux (graisse), une partie de muscle et des vaisseaux sanguins de la partie interne du haut de la cuisse et à les transférer sur le thorax pour former le sein. Les chirurgiens plasticiens recourent à la microchirurgie pour raccorder les vaisseaux sanguins du lambeau à ceux situés à l’emplacement du nouveau sein.

Avantages

L’intérêt majeur de cette technique est que le sein reconstruit prend un aspect naturel semblable à l’autre par sa forme. De même, elle favorise une évolution naturelle du sein au cours du temps. Cette chirurgie ne permet néanmoins pas d’obtenir une sensibilité au toucher pour la partie du sein reconstruite.

Planification

Une reconstruction avec la technique du muscle gracilis ne peut pas être pratiquée en même temps que la chirurgie du cancer. Elle est effectuée dans un deuxième temps, après la réalisation de l’ensemble des traitements.

 Dernière mise à jour le 12/02/2018 à 21:16