Nos patients ont de la visite

La visite médicale du vendredi, ou «grande visite», est un moment-clé de la vie du Service. Mais à quoi sert-elle ?

Tous les vendredis, de 7h45 à 9h environ, a lieu la «grande visite»: l’ensemble de nos collaborateurs qui s’occupent des patient-e-s, c’est-à-dire le chef du Service, les médecins cadres, les chef-f-e-s de clinique, les médecins assistant-e-s, les infirmiers-ères, ainsi que les stagiaires inscrit-e-s à l’Université, soit une vingtaine de personnes, passent dans les chambres situées au 15e étage du bâtiment principal et s’arrêtent auprès de chaque patient-e pour discuter de son cas.

Environ trente patient-e-s sont vu-e-s chaque semaine. Ils/elles sont en attente d’être opéré-e-s, hospitalisé-e-s aux soins continus ou ils/elles se préparent à rentrer chez eux/elles.

La grande visite constitue ainsi un moment privilégié qui permet à l’ensemble de nos spécialistes de rencontrer chacun-e et aussi longtemps que nécessaire. Ils échangent d’abord quelques mots avec lui/elle et s’enquièrent de son état. Le médecin qui le/la suit expose ensuite les raisons de son hospitalisation à ses collègues, ce qui leur permet de prendre connaissance de tous les éléments qui composent son «puzzle» médical et de préconiser d’éventuels nouveaux soins ou des modifications dans le traitement. Tous, les chirurgien-n-e-s et le personnel infirmier, sont ainsi au courant de la suite à donner. Souvent, le/la médecin en charge du/de la patient-e reste ensuite auprès de lui/elle ou reviendra dans la journée pour lui expliquer plus longuement le contenu des discussions.

Le/la patient-e bénéficie aussi, durant la visite, d’un moment d’échange, voire de complicité, avec nos collaborateurs-trices, pendant lequel il/elle peut revenir sur son opération, donner son point de vue sur les soins prodigués, poser de nouvelles questions ou faire part de ses préoccupations: certains demandent des ultimes précisions sur le déroulement de l’intervention à venir, s’ils/elles peuvent avoir des antidouleurs supplémentaires ou se renseignent sur la manière dont est prévu le suivi à la sortie de l’hôpital. «La présence et la disponibilité de tous les spécialistes est rassurante et, après mon opération, recevoir leur avis sur l’intervention chirurgicale qui a été pratiquée était particulièrement instructif!», témoigne un jeune patient, opéré au thorax.

Mais la grande visite, c’est aussi l’occasion pour les médecins-assistant-e-s de présenter les patient-e-s qu’ils/elles suivent et de bénéficier, avec les stagiaires, de l’expérience clinique de leurs collègues. Mais pas seulement, comme l’explique le chef du Service: «Durant la grande visite, ils voient également comment prendre contact et s’entretenir avec un patient. La fonction du médecin n’est pas qu’un savoir-faire, mais également un savoir-vivre.»

Et les autres spécialistes ont l’occasion de s’informer sur la variété des pathologies en chirurgie thoracique traitées dans le Service.

La grande visite illustre donc le rôle primordial de la relation entre le/la médecin et le/la patient-e. Un-e patient-e rassuré-e affrontera l’intervention chirurgicale avec davantage de confiance. Ensemble, ils forment une équipe dont l’influence est indéniable dans l’évolution du traitement.

 Dernière mise à jour le 15/05/2024 à 18:17