Communiqué de presse
Lausanne, 29 août 2023

CHUV@home : une application qui permet un suivi de l’état de santé à domicile

Les patient-e-s peuvent bénéficier d’un suivi à distance 24/24h par l’équipe infirmière du Centre de télésuivi du CHUV via l’application CHUV@home. Près de 1800 personnes y ont déjà eu recours depuis le lancement en 2021.

Le retour à domicile des patient-e-s en toute sécurité est une priorité pour le CHUV. L’application CHUV@home permet de soutenir et aider les patient-e-s rentré-e-s chez eux en les faisant bénéficier de conseils personnalisés d’une équipe infirmière. Ce nouvel outil est proposé à des patient-e-s dans plusieurs spécialités de l’hôpital, après une hospitalisation ou des soins ambulatoires.

L’application peut être utilisée sur smartphone, tablette ou ordinateur. La confidentialité des données est garantie par un système de connexion sécurisé et les données échangées sont stockées sur les serveurs du CHUV. Le téléchargement est gratuit et les éventuelles prestations sont facturées selon les tarifs fixés par la loi fédérale sur l’assurance-maladie (LAMal).

Rassurer les patient-e-s et repérer précocement d’éventuelles complications
Le suivi des patients s’appuie sur des questionnaires simples et ciblés, développés par les spécialistes dans chaque discipline en fonction des situations cliniques. Leur état de santé est ainsi surveillé à distance, par exemple pour la douleur ou l’évolution d’une cicatrice. Les patient-e-s reçoivent quotidiennement des questions pendant 7 jours environ via l’application. Si l’une des réponses génère une alerte, les infirmières du Centre de télésuivi sont immédiatement informées et contactent rapidement le ou la patiente et le ou la médecin responsable.

CHUV@home permet aussi d’envoyer des photos et de poser des questions par messagerie. « Un patient opéré reçoit beaucoup d’informations en peu de temps et ne retient parfois pas tout, relève Loetitia Accrombessi Adjaoute, infirmière au Centre de télésuivi. L’application leur permet d’envoyer un message avec leurs questions et d’obtenir rapidement des réponses, ce qui est rassurant. Un patient ne se souvenait par exemple plus de quand il devait commencer la physiothérapie après son opération. Je lui ai répondu dans l’heure. Les patients sont rassurés car un contact à la fois humain et professionnel est possible en tout temps. »

Grâce à ce nouveau canal de communication, les médecins et infirmières peuvent détecter précocement des complications et éviter ainsi des réhospitalisations ou des passages aux urgences. « Par exemple, une personne qui ne supportait pas ses médicaments a pu recevoir rapidement une nouvelle ordonnance pour un traitement alternatif », relate l’infirmière Mme Accrombessi Adjaoute.

Les spécialistes à disposition 24h/24h et 7j/7 depuis le Centre de télésuivi
Initié en chirurgie viscérale en 2021 puis progressivement étendu à d’autres spécialités, le télésuivi a montré des résultats très convaincants dans le cadre de l’expérience pilote, notamment en termes de satisfaction des patient-e-s et de diminution du recours à l’urgence. Pour cette raison, l’application CHUV@home s’ouvre progressivement à d’autres spécialités médicales. Elle sera par exemple bientôt utilisée en pré-anesthésie. Actuellement, 8 spécialités chirurgicales du CHUV ont recours à cet outil digital.

De carrières et profils variés, les 5 infirmières qui travaillent au Centre de télésuivi ont des compétences complémentaires pour une prise en charge réactive et adéquate des patient-e-s. En cas de besoin, elles sollicitent directement les médecins spécialistes responsables des patients dans chaque discipline.

Pour François Décaillet, infirmier chef du projet CHUV@home, « ce télésuivi, c’est vraiment l’avenir. Il permet de faciliter la transition vers le domicile en se préoccupant du bien-être du patient. Peu d’hôpitaux le pratiquent de façon si large. En plus de répondre aux besoins et questions, les différentes interactions nous permettent de faire de la prévention ».

Le CHUV en bref

Le CHUV est l’un des cinq centres hospitaliers universitaires suisses, aux côtés des hôpitaux de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il poursuit trois missions de base confiées par les pouvoirs publics: les soins, la formation et la recherche.

En 2022, grâce à ses 12'436 collaborateurs-trices, le CHUV a accueilli 53'422 patient-e-s hospitalisé-e-s. Il a traité 79'414 urgences, assuré 3'900 consultations ambulatoires quotidiennes et accueilli 3’185 naissances. Son budget annuel est de près de 1.9 milliard de francs.

Afin d’assurer la formation des médecins, le CHUV est étroitement lié à la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne. Il collabore également avec les autres institutions universitaires lémaniques (EPFL, ISREC, Institut Ludwig, Université de Genève), les Hôpitaux universitaires de Genève, ainsi qu’avec d’autres hôpitaux, établissements de soins ou institutions, telles la Fédération des hôpitaux vaudois et la Société vaudoise de médecine.

Depuis 2019, le CHUV figure dans le classement des meilleurs hôpitaux du monde, selon le magazine Newsweek.