Communiqué de presse
Lausanne, 25 janvier 2022

Département d'oncologie de l'UNIL CHUV : accord avec des sociétés pharmaceutiques sur l’immunothérapie cellulaire

Le Département d'oncologie de l'UNIL CHUV a signé des accords de collaboration clinique avec les sociétés pharmaceutiques Novartis et Gilead dans le domaine des traitements par immunothérapie cellulaire des cancers du sang et des lymphomes. Ces accords permettent aux patients dont les traitements classiques ont échoué d’avoir accès à des thérapies cellulaires éprouvées, qui augmentent leurs chances de vaincre la maladie.

©CHUV 2020 | Jeanne MARTEL

Approuvée par Swissmedic pour les patients atteints de certains types de cancers du sang, la thérapie cellulaire CAR-T (chimeric antigen receptor-T cells ou cellules T modifiées avec un récepteur antigénique chimérique) utilise des lymphocytes des patients spécifiquement modifiés pour combattre l’hémopathie maligne. Les cellules sont prélevées localement dans le sang du patient et transférées vers les laboratoires centraux des sociétés pharmaceutiques partenaires, où elles sont modifiées avant d’être réexpédiées au CHUV pour le traitement du patient.

Les laboratoires pharmaceutiques ne travaillent qu’avec un nombre restreint d’établissements hospitaliers capables de pratiquer la leucaphérèse (le transfert des globules blancs prélevés sur le patient). Pour le Département d'oncologie de l'UNIL CHUV, cette collaboration permet donc d’offrir aux patients qui le nécessitent ces thérapies de pointe dans les meilleures conditions.

Ainsi que le constate George Coukos, chef du Département d’oncologie UNIL CHUV : « Ces développements réjouissants démontrent la complémentarité qui lie les domaines pharmaceutiques et hospitalo-universitaire. La coexistence d’une recherche de pointe sur les immunothérapies expérimentales développée dans les hôpitaux universitaires et les capacités de l’industrie pharmaceutique à fournir à large échelle des immunothérapies permettent à la lutte globale contre le cancer de progresser en Suisse dans les meilleures conditions possibles, pour le plus grand bénéfice des patients atteints par ces terribles maladies. »

Ces accords réaffirment l'excellente coopération qui prévaut entre l'industrie pharmaceutique et les structures hospitalo-universitaires de pointe de Suisse. Dans le domaine de la lutte contre le cancer, le Département d’oncologie UNIL CHUV et la branche lausannoise du Ludwig Institute for Cancer Research forment l’un des principaux centres au sein du Swiss Cancer Center Léman, auquel sont associées les plus grandes institutions scientifiques et médicales de Suisse occidentale.

Le CHUV en bref

Le CHUV est l’un des cinq centres hospitaliers universitaires suisses, aux côtés des hôpitaux de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il poursuit trois missions de base confiées par les pouvoirs publics: les soins, la formation et la recherche.

En 2021, grâce à ses 12'228 collaborateurs-trices, le CHUV a accueilli 51'205 patient-e-s hospitalisé-e-s pour plus de 500'374 journées d’hospitalisation. Il a traité 80’261 urgences, assuré 1'451'300 consultations ambulatoires et accueilli 3’177 naissances. Son budget annuel est de 1.832 milliard de francs.

Afin d’assurer la formation des médecins, le CHUV est étroitement lié à la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne. Il collabore également avec les autres institutions universitaires lémaniques (EPFL, ISREC, Institut Ludwig, Université de Genève), les Hôpitaux universitaires de Genève, ainsi qu’avec d’autres hôpitaux, établissements de soins ou institutions, telles la Fédération des hôpitaux vaudois et la Société vaudoise de médecine.

Depuis 2019, le CHUV figure dans le classement des meilleurs hôpitaux du monde, selon le magazine Newsweek.