Communiqué de presse
Lausanne, 14 juillet 2021

Nouveau test sérologique pour évaluer l’immunité contre le SARS-CoV-2

Le CHUV et l’EPFL ont uni leurs forces pour mettre au point un nouveau test sérologique particulièrement sensible pour quantifier les anticorps neutralisants contre le SARS-CoV-2. Les résultats de ces recherches, publiés dans la prestigieuse revue scientifique Science Translational Medicine, offrent des perspectives réjouissantes pour le suivi de l’immunité protectrice conférée par l’infection et/ou les vaccins au sein de la population. Ce test permet de mesurer l’efficacité de la protection contre les différents variants du virus et de suivre leur persistance au cours du temps.

Laboratoire de virologie et de génétique de l'EPFL ©EPFL

Les tests sérologiques permettent de détecter dans le sang d’une personne la présence d’anticorps contre un agent infectieux comme le SARS-CoV-2. Certains de ces anticorps sont simplement la marque d’une exposition préalable au virus ou au vaccin, alors que d’autres, dits neutralisants, sont les agents d’une immunité protectrice contre l’infection ou la réinfection.

Dans le cas de SARS-CoV-2, les anticorps neutralisants sont dirigés contre la protéine virale Spike, la clef qui permet au virus d’entrer dans la cellule via sa liaison à un récepteur (ACE2) présent à la surface des cellules du système respiratoire.

Ces travaux ont été menés par les équipes du Service d’immunologie et allergie du CHUV, dirigées par le Pr Giuseppe Pantaleo et le Dr Craig Fenwick, ainsi que par le Laboratoire de virologie et de génétique de l’EPFL, placé sous la houlette du Pr Didier Trono et la Dre Priscilla Turelli. Les chercheurs ont développé un nouveau test sérologique capable de mesurer avec grande précision et sensibilité la capacité d’un sérum de bloquer l’interaction entre une forme trimérique de la protéine Spike, telle qu’on la trouve à la surface du virus, et la molécule ACE2. 

Les chercheurs ont démontré que ce test est facile à utiliser à grande échelle puisqu’une simple prise de sang suffit. Il permet d’analyser si la personne testée est immunisée contre les divers variants du virus. Le développement rapide du nouveau test a été rendu possible grâce à l’utilisation des plateaux technologiques développés et soutenus depuis de nombreuses années par le Swiss Vaccine Research Institute.

Informations pratiques
Le test sérologique peut être réalisé dans les laboratoires du Service d’immunologie du CHUV sur demande d’un médecin uniquement. D’un coût de 100 francs, il n’est pour le moment pas pris en charge par l’assurance-maladie.

A propos de l’EPFL

L’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) (www.epfl.ch) est la plus cosmopolite des universités technologiques, avec des étudiants, chercheurs et collaborateurs de plus de 120 nationalités. Au cœur d’un environnement dynamique, ouverte sur la Suisse et le monde, l’EPFL se concentre sur ses trois missions fondamentales que sont l’enseignement, la recherche et le transfert de technologie. L’Ecole s’appuie sur un important réseau de partenaires, académiques ou industriels, et participe à plusieurs alliances internationales, dont certaines sont actives dans les pays en développement. 

Le CHUV en bref

Le CHUV est l’un des cinq centres hospitaliers universitaires suisses, aux côtés des hôpitaux de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il poursuit trois missions de base confiées par les pouvoirs publics: les soins, la formation et la recherche.

En 2020, grâce à ses 11'942 collaborateurs-trices, le CHUV a accueilli 48'227 patient-e-s hospitalisé-e-s pour plus de 456'974 journées d’hospitalisation. Il a traité 75’457 urgences, assuré 1 346 973 consultations ambulatoires et accueilli 3’180 naissances. Son budget annuel est de 1.782 milliard de francs.

Afin d’assurer la formation des médecins, le CHUV est étroitement lié à la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne. Il collabore également avec les autres institutions universitaires lémaniques (EPFL, ISREC, Institut Ludwig, Université de Genève), les Hôpitaux universitaires de Genève, ainsi qu’avec d’autres hôpitaux, établissements de soins ou institutions, telles la Fédération des hôpitaux vaudois et la Société vaudoise de médecine.

Depuis 2019, selon le classement du magazine Newsweek, le CHUV est placé dans le top 10 des meilleurs hôpitaux dans le monde.