Douleurs post-amputation : approche combinée souhaitable

Publié par Murielle Michetti le 25.09.2018
Un article de l'Unité de Thérapie Régénérative (UTR) du Service de Chirurgie Plastique et de la Main (CPR) vient d'être publié dans la revue scientifique Pain Management-Future Medicine.

Des chercheurs de l’UTR ont analysé la problématique des douleurs post-amputation. En effet, l’amputation d'un membre ou d’une autre partie du corps, suite à une blessure traumatique ou à une intervention chirurgicale est généralement suivie par la sensation que la partie du corps perdue est toujours présente. Celle-ci est décrite comme une sensation fantôme en général non douloureuse. Toutefois, chez 50 à 80% des personnes amputées, des douleurs neuropathiques chroniques ou douleurs du membre fantôme (Phantom Limb Pain, PLP) peuvent malheureusement se développer dans le membre perdu.

Suite à leur participation à une étude européenne (EPIONE) dont le but était de traiter les douleurs fantômes chez deux patients par le biais d’une thérapie par stimulation des nerfs périphériques et au travers des témoignages de trois autres patients amputés atteints de PLP intense, les chercheurs du CHUV ont démontré la difficulté de traiter ces douleurs chroniques avec les thérapies pharmacologiques et non pharmacologiques actuelles. La plupart des traitements disponibles aujourd'hui et prescrits de manière isolée (pharmacologiques, chirurgicaux, anesthésiques, psychologiques et autres) s’avèrent en effet être inefficaces.

Les cinq patients amputés qui ont accepté de participer à des entretiens ont éclairé l’équipe du CHUV sur leur difficile parcours thérapeutique, l’efficacité des traitements et leur impact sur la vie quotidienne. Il en ressort que la plupart des patients sont souvent réfractaires aux traitements pharmacologiques et qu’ils sont en faveur de thérapies alternatives. Ce constat fait, les auteurs concluent que les thérapies complémentaires et parallèles associées à des thérapies plus traditionnelles peuvent permettre aux patients de prendre soin d'eux-mêmes à plusieurs niveaux et de participer activement à leur propre processus de guérison.

Face à la grande diversité d’options thérapeutiques, il est donc crucial aujourd’hui de concevoir un plan thérapeutique combiné et personnalisé sous la coordination d’une équipe pluridisciplinaire à l’écoute du patient et pour son bien-être.

Vous souhaitez lire l’article dans son intégralité ? Cliquez ici.

 

Informations sur les auteurs:

Flahaut M1, Laurent NL1, Michetti M1, Hirt-Burri N1, Jensen W2, Lontis R2, Applegate LA1, Raffoul W1.

Pain Manag. 2018 Sep 3. doi: 10.2217/pmt-2018-0033. [Epub ahead of print]

 

1Department of Plastic, Reconstructive & Hand Surgery, Unit of Regenerative Therapy, University Hospital of Lausanne, 1066 Epalinges, Switzerland.

2Department of Health Science & Technology, Center for Sensory-Motor Interaction, Aalborg University, 9000 Aalborg, Denmark.

 Dernière mise à jour le 16/11/2018 à 20:10