Prix d'excellence pour les projets du Plan de crise conjoint

Publié par Pascale Ferrari le 24.09.2018
A l'occasion du 29ème Congrès de l'Association latine pour l'analyse des systèmes de santé (ALASS), Mesdames Mathilde Chinet et Pascale Ferrari ont obtenu le Prix d'excellence pour leur communication sur la thématique du Plan de crise conjoint.

Chaque année, l’Association latine pour l’analyse des systèmes de santé décerne des prix d’excellence récompensant l’innovation et l’amélioration des systèmes de santé dans les pays de culture latine. Le 8 septembre dernier, le jury de l’ALASS a récompensé Madame Mathilde Chinet, responsable de projet pour le Réseau Santé Région Lausanne, ainsi que Madame Pascale Ferrari, infirmière spécialiste clinique à l’Unité de psychiatrie mobile du DP et Maître d’enseignement à l'Institut et haute école de santé La Source, par le prix de la meilleure communication pour leur projet de promotion et implantation efficiente du Plan de crise conjoint dans le canton de Vaud. L’association a récompensé les lauréates par une somme de 300 euros et une publication de leurs travaux dans les actes du congrès de l’ALASS.
 

Projets liés au Plan de crise conjoint

Le Plan de crise conjoint (PCC) est un outil permettant d’anticiper les décisions à prendre dans le domaine de la santé mentale en cas de crise. Le PCC est élaboré conjointement entre les patients, les professionnels, voire les proches. En définissant des modalités d’interventions, de soins et de traitement à partir des souhaits et préférences des patients, le PCC permet à chacun des acteurs concernés de connaître son rôle avant une crise. Cette méthode vise à prévenir une crise potentielle et à la gérer de manière optimale. La mise en place d’un PCC favorise notamment une meilleure utilisation des ressources, une diminution des coûts de prise en charge, un renforcement de l’alliance thérapeutique, une diminution des ré-hospitalisations et plus particulièrement les ré-hospitalisations sous contrainte.

Malgré les données probantes issues de la littérature scientifique, cet outil est encore peu connu et employé dans le monde francophone. En 2017, une étude exploratoire a été conduite dans le canton de Vaud par l’équipe de recherche de Madame Ferrari afin de mieux comprendre les obstacles à son implantation. Etant donné que le canton de Vaud possède le plus haut taux d’hospitalisation sous contrainte en Suisse, l’implantation du PCC représente un enjeu majeur. En effet, le PCC permettrait une amélioration des soins et de la prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiques. Les recommandations issues de cette étude ont débouché sur un projet de promotion et implantation efficiente du PCC pour lequel une demande de financement a été déposée auprès de Promotion Santé Suisse. Ce projet est porté par les Réseaux santé Vaud et la direction des soins du Département de psychiatrie, dirigé par l’Institut et Haute école de la santé La Source et développé en collaboration avec la Haute école d’ingénieurs et de gestion du canton de Vaud. Il est soutenu par les Services de la santé publique et les assurances sociales et de l’hébergement ainsi que les associations de patients, de pairs praticiens en santé mentale et de proches.

Lors du Congrès de l’ALASS, Mesdames Chinet et Ferrari ont exposé les résultats de l’étude sur les pratiques et contenus des PCC menée en 2017 et les recommandations qui en découlent en vue d’implanter l’outil de manière efficiente dans les divers milieux et programmes de soins du canton de Vaud, soit le futur projet de promotion et d’implantation du PCC prévu pour 2019-2021. Elles ont notamment présenté les innovations prévues par le projet, à savoir la conception et dispense de formations en binôme de professionnels et de pairs praticiens en santé mentale, ainsi que la création d’une plateforme web sécurisée et d’une application mobile du PCC compatible avec le dossier électronique du patient.
 

L’ALASS

L’Association latine pour l’analyse des systèmes de santé est un réseau de scientifiques et professionnels --oe--uvrant pour une amélioration des systèmes sanitaires. La mission de l’ALASS est de promouvoir les échanges entre professionnels et de développer la recherche dans les pays de culture latine. L’association cherche à améliorer les systèmes de santé dans les régions latines en adressant des facteurs clés tels que l’organisation et la gestion des services, les éléments influençant l’état de santé, les pratiques professionnelles, les techniques de promotion de la santé et les stratégies sanitaires.
 

En savoir plus

 Dernière mise à jour le 16/11/2018 à 20:10