La communication, un élément essentiel pour les oncologues

Publié par Arbnore Sada le 19.11.2018
Le Prof. Friedrich Stiefel et la Dre Céline Bourquin ont récemment participé à l'élaboration d'un position paper portant sur les formations en communication pour les oncologues, suite au 3ème European consensus meeting dédié à la question.

On observe depuis les années 2000 un développement important des formations à la communication clinique. Parfois obligatoires, ces formations qui visent à faciliter les interactions entre le clinicien et le patient ont récemment soulevé un certain nombre de critiques (manque de cadre théorique, risque d’engendrer des comportements standardisés). Afin de relancer une discussion autour de cette thématique, la Ligue suisse contre le cancer a soutenu l’organisation d’un troisième European expert consensus meeting spécifiquement axé sur la communication dans le domaine de l’oncologie. Cette rencontre a réuni plusieurs experts européens spécialisés dans la communication clinique et la formation, des oncologues ainsi que des représentants de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO) et de la Société européenne des soins infirmiers en oncologie (EONS).

Le Prof. Friedrich Stiefel, chef du Service de psychiatrie de liaison (PLI) du Département de psychiatrie, et la Dre Céline Bourquin Sachse, responsable de recherche au PLI, ont initié et pris part à l’élaboration du position paper sur lequel ont débouché les discussions menées lors de cette rencontre. Publié dans Annals of Oncology le 9 novembre 2018, ce position paper rappelle les principes fondamentaux de la communication en oncologie tout en soulignant le rôle important de la connaissance de soi pour le médecin. Il soulève également l’influence des facteurs relationnels et contextuels dans la communication clinique. Les recommandations établies ont pour objectif d’accompagner le développement de la génération suivante de formations à la communication en oncologie. Le Prof. Stiefel et la Dre Bourquin appuient notamment l’introduction d’une approche réflexive amenant le clinicien à mieux percevoir ce qui l’habite et le contexte dans lequel il se trouve immergé pour qu’il puisse se situer de manière plus satisfaisante et, par la suite, se positionner.

Le Service de psychiatrie de liaison est impliqué depuis plusieurs années dans les formations à la communication dédiées aux cliniciens et dans les réflexions associées à leur développement et leur implémentation. L’année dernière, le Prof. Stiefel a été récompensé par le Prix de la Ligue suisse contre le cancer en tant qu’initiateur et organisateur de cours visant à améliorer les compétences des oncologues en matière de communication.

 

Plus d’informations

 Dernière mise à jour le 16/12/2018 à 14:10