QualiDay: cinq projets primés pour améliorer la qualité

Publié par Anne-Claude Griesser le 03.12.2018
Dans la catégorie des projets réalisés, les lauréats de la 1ère édition de QualiDay sont le Service de médecine interne, pour son suivi du parcours du patient, le Service de chirurgie viscérale (ERAS) et la filière de la fracture ostéoporotique.

Le concours « QualiDay », qui se tiendra désormais chaque année, est ouvert aux équipes soignantes et médicales du CHUV dans le but partager les résultats de projets d’amélioration et de favoriser l’émergence de bonnes idées parmi les professionnels sur le terrain. Pour l'édition 2018, 57 projets ont été soumis au Comité qualité et sécurité des soins. Constitué en 2017, et composé de cadres soignants et chefs de Département et de service, ainsi que de membres de la Direction générale, ce comité a pour but d’assurer la qualité des soins au sein du CHUV en fixant des priorités et en assurant un suivi des mesures mises en place.

Deux prix de 1500 francs
Les deux services primés pour des projets déjà réalisés ont reçu vendredi 30 novembre à l'issue de la journée leur prix de 1500 francs des mains de Mme Isabelle Lehn, Directrice des soins et de M. Oliver Peters, Directeur général adjoint et président du Comité qualité et sécurité. Le jury a souhaité récompenser des projets mettant en place des mesures simples, n’impliquant pas de nouvelles techniques coûteuses. Il a aussi souhaité récompenser des projets s’appuyant sur un travail en équipe interprofessionnelle tel que celui de la filière de la fracture ostéoporotique qui a reçu un diplôme.

Point de 8h00 en médecine interne
Instauré en mai 2017 par le Service de médecine interne, le « Point de 8h00 » définit et réajuste le projet thérapeutique pour chaque patient et veille à assurer la continuité des soins en particulier à la fin du séjour hospitalier. Ce colloque interprofessionnel et quotidien rassemble médecins – du cadre à l’assistant – infirmière cheffe, infirmière de liaison et la secrétaire des médecins. Depuis son introduction, la durée moyenne de séjour pour les patients souffrant de pathologies les plus fréquentes a baissé de plus de 3 jours dès le deuxième semestre 2017. Une baisse constante du délai de l’envoi des lettres de sortie au médecin traitant – qui est actuellement de 3 jours en moyenne contre 6 jours en 2017 – a également été observée.

Rôle pionnier du Service de chirurgie viscérale
Prônant des meilleurs soins à moindres coûts, le programme ERAS, ou «réhabilitation améliorée après chirurgie», consiste en un ensemble de mesures comme l’hydratation, la nutrition ou la mobilité qui s’appliquent avant, pendant et après l’intervention. Le retour à la maison suit aussi quelques règles afin d’améliorer la récupération post-opératoire. Le patient est impliqué de manière active tout au long de sa prise en charge et une consultation infirmière spécifique a été créée pour améliorer l’adhésion des patients à la démarche. Le service de chirurgie viscérale du CHUV a été pionnier en Suisse appliquant ce programme qui a permis de réduire les complications de l’intervention et le temps d’hospitalisation de 30% avec en corollaire une diminution des coûts du séjour.  Au CHUV, les services de chirurgie viscérale, d’urologie et de gynécologie ont déjà adopté ERAS.

Diminuer le taux de mortalité chez les patients avec une fracture liée à l’ostéoporose
Le jury a souhaité relever la qualité du travail interdisciplinaire dans l’amélioration de la prise en charge des patients souffrant d’ostéoporose sévère en décernant un diplôme au projet « La filière de la fracture ostéoporotique du CHUV FLS ». En effet, l’étroite collaboration de tous les acteurs concernés a permis de faire diminuer le risque de re-fracture, les coûts, le handicap et la mortalité pour les patients souffrant d’une fracture ostéoporotique majeure (fémur, vertèbre, humérus).En Suisse en 2010, il y a eu 14'000 hospitalisations pour fracture du fémur soit autant que pour l’infarctus.

Prendre en compte l’avis du patient
Le jury a également attribué un prix « Coup de c--oe--ur » à l’idée présentée par l’équipe infirmière de du Service de chirurgie cardiaque qui propose qu’un patient soit invité au colloque mensuel pour faire part de ses expériences lors de son hospitalisation. L’objectif est d’encourager le personnel soignant à impliquer les patients dans les discussions et à recueillir des informations leur permettant d’améliorer les soins dans le service.

Meilleur poster à l'Institut de pathologie
Enfin le prix du public récompensant le meilleur poster a été attribué à l'Institut universitaire de pathologie (IPA). Intitulé "Autopsies médicales: un index de contrôle qualité ?", ce poster vise à valoriser et systématiser les autopsies médicales, qui ne sont pas obligatoires. Selon les spécialistes de l'IPA, il serait cependant utile de les systématiser, car dans 30% des autopsies médicales, une discrépance des diagnostics a été constatée entre les conclusions cliniques et celles de l'autopsie. 

 Dernière mise à jour le 16/12/2018 à 14:10