Exposition Jean Crotti et Jean-Luc Manz

Publié par Caroline De Watteville le 16.01.2019
Duo d'artistes, Jean Crotti et Jean-Luc Manz, l'un figuratif, l'autre abstrait, ont rarement conçu des œuvres ensemble. La collection d'art du CHUV en possède justement quelques-unes. Et cette exposition est en soi une installation réalisée à quatre mains.

Duo d’artistes, Jean Crotti et Jean-Luc Manz, l’un figuratif, l’autre abstrait, ont rarement conçu des --oe--uvres ensemble. La collection d’art du CHUV en possède justement quelques-unes. Et cette exposition est en soi une installation réalisée à quatre mains.

L’exposition s’inscrit dans le cadre des Rencontres arts et sciences 2018-2019 sur le thème « Identité, altérité, métamorphoses ». Il y est question du rapport à soi-même et aux autres et des défis apportés par les développements techniques et scientifiques en médecine, avec notamment la médecine régénérative, le don et la transplantation d’organes, la robotique, l’intelligence artificielle. Avec en filigrane pour références les philosophes Emmanuel Levinas, Paul Ric--oe--ur, Jean-Luc Nancy.

C’est ainsi que les toiles de Jean-Luc Manz, qui déclinent le motif de la brique tel un pattern, vont jusqu’à rappeler la citation de Levinas « Je suis monade en tant que je suis. C’est par l’exister que je suis sans portes ni fenêtres… ». Alors que les portraits dessinés de Jean Crotti, icônes qui invitent à la lecture de Roland Barthes, évoquent toujours selon Levinas l’épiphanie du visage d’autrui, révélation éthique qui nous engage. A l’occasion de l’exposition, parution aux éditions art&fiction de Adagio e appassionato. Les icônes et l’ascèse intuitive, conversation entre Françoise Jaunin et les artistes.

Jean Crotti, né en 1954 à Lausanne, est lauréat de plusieurs bourses et prix, Bourse Kiefer-Hablitzel (1982), Bourse fédérale des beaux-arts (1984), Bourse de la Fondation Leenaards, Bourse de la Fondation Irène Reymond (2003), Prix de la Ville du Locle, Prix de gravure de la Fondation pour les arts graphiques (2007), Prix du Jury Accrochage Vaud (2008). Il cofonde en 1987 à Vevey avec Catherine Monney, Alain Huck, Robert Ireland, Jean-Luc Manz et Christian Messerli le collectif M/2 qui organise jusqu’en 1991 d’importantes expositions de jeunes artistes suisses et étrangers. En 1992, séjour alloué par la Conférence des Villes suisses au Caire où il vivra pendant dix ans en alternance avec Lausanne. De 2008 à 2017, il est membre de la Commission cantonale des activités culturelles de l'Etat de Vaud.

Jean-Luc Manz, né en 1952 à Neuchâtel, obtient de nombreuses bourses et prix : Bourse de la Fondation de la Vocation (1981), Bourses fédérales (1982, 1983 et 1984), Prix UBS de la peinture, Bourse du Rotary (1987), Bourse de la Fondation Irène Reymond (1990), Prix de gravure de la Société « la gravure suisse », Prix des jeunes créateurs de la Fondation vaudoise pour la culture, séjour au Caire alloué par la Conférence des Villes suisses (1992), Prix de la Fondation du Jubilé UBS, Prix de gravure de la Fondation pour les arts graphiques (1993), Bourse de la Fondation Leenaards (2001), Bourse Arts plastiques du canton de Vaud (2004), Prix Gustave Buchet (2010). En 1987 il cofonde à Vevey le collectif M/2. Il enseigne à la HEAD, la Haute Ecole d'art et de design à Genève, de 2004 à 2017. De 2007 à 2014, il est membre de la Commission fédérale des beaux-arts et de la Commission artistique de l'Institut suisse de Rome, et dès 2016 du Fonds des arts plastiques de la Ville de Lausanne.

 

 Dernière mise à jour le 20/02/2019 à 02:10