Un nouveau projet de recherche au SUPAA

Publié par Bovet Remund Virginie le 29.03.2019
Une gestion des médicaments plus sûre pour les personnes âgées vivant à domicile. Un nouveau financement accordé par le Fonds national suisse pour un projet lié à un enjeu de santé publique.

Résumé de la recherche : 

L’utilisation de plusieurs médicaments peut entraîner des effets indésirables et des situations dangereuses pour les personnes âgées atteintes de maladies chroniques qui vivent à domicile. L’étude examine comment la gestion des médicaments peut être rendue plus sûre pour ce groupe de personnes. Les personnes âgées souffrant de maladies chroniques prennent souvent un nombre important de médicaments en même temps. Une bonne gestion de la médication est un défi majeur, en particulier pour les personnes vivant à domicile. Cependant, les expériences des personnes âgées elles-mêmes et de leurs proches aidants (p. ex. membres de la famille, amis, voisins) en matière de gestion des médicaments n’ont fait l’objet que de peu de recherches.

L’objectif de l’étude est, en premier lieu, d’identifier les facteurs qui peuvent conduire à des effets indésirables ou à des situations dangereuses liés à la prise d’un nombre important de médicaments chez les personnes âgées vivant à domicile. En deuxième lieu, l’expérience de ces personnes en matière de gestion des médicaments sera étudiée. Enfin, les rôles de leurs soignants, professionnels et proches aidants seront analysés.

Dans un premier temps, environ 50 000 dossiers électroniques de personnes âgées vivant à domicile avec des maladies chroniques ayant été hospitalisées à l’Hôpital du Valais seront étudiés. Cette analyse vise à fournir des résultats probants sur les facteurs de risque amenant à des effets indésirables ou à des situations dangereuses associés à la prise de médicaments chez les personnes âgées vivant à domicile. Dans un deuxième temps, 30 personnes âgées et leurs soignants, professionnels et proches aidants respectifs seront interrogés sur leur expérience de gestion des médicaments à la maison. Les personnes âgées interrogées seront sélectionnées en fonction des profils de risque établis dans la première étape de la recherche. Sur la base des résultats de la recherche, des recommandations seront formulées sur la façon de rendre plus sûre la gestion des médicaments pour les personnes âgées vivant à domicile avec des maladies chroniques. Il s’agit ainsi d’éviter les effets indésirables et les situations dangereuses associés à une mauvaise gestion des médicaments, qui peuvent conduire à terme à l’hospitalisation ou à l’admission dans les maisons de retraite, voire à un décès prématuré.

 

Investigateur principal :

VERLOO, H. Prof. HES-SO Valais et clinicien spécialisé à l’équipe EMPAA/SUPAA

Co-investigateurs :

VON GUNTEN, Armin, Prof., Service of Old Age Psychiatry, Lausanne University Hospital

SANTIAGO-DELEFOSSE, Marie, Prof., Health Psychology, Faculty of Social and Political Sciences, Research Center in Health Psychology and Aging, University of Lausanne

WERNLI, Boris, Prof., FORS, Swiss Centre of Expertise in the Social Sciences, University of Lausanne, Expert in Database Processing

ROUX, Pauline, PhD, Health Psychology, Faculty of Social and Political Sciences, Research Center in Health Psychology and Aging, University of Lausanne

Doctorante dans le projet : 

PEREIRA, F., Adjointe scientifique, HES-SO Valais

 Dernière mise à jour le 22/05/2019 à 10:10