Maladie d'Alzheimer: 15 institutions prennent position

Publié par Thomas-Burgat Chloe le 08.04.2019
Suite à la décision française de ne plus rembourser les médicaments anti-démence, 15 institutions spécialisées dans le traitement et la recherche sur la maladie d'Alzheimer publient une prise de position rappelant les connaissances dans le domaine.

La prise de position souligne que les démences sont des maladies qui se développent avec l’âge et qui nécessitent des traitements combinés, médicamenteux et non pharmacologiques, dans le but d’améliorer ou stabiliser les symptômes cognitifs. Elle précise que le diagnostic et le traitement précoces des démences améliorent l’autonomie des personnes et prolongent leur maintien à domicile. La prescription de médicaments doit s’accompagner d’écoute et de prise en charge psychologique. Les institutions insistent sur le besoin en formation des professionnels de la santé et en information du grand public, soulignant la forte responsabilité des scientifiques et des médias dans ce domaine.

Les quinze institutions, dont fait partie le Centre Leenaards de la mémoire du CHUV,  demandent que, dans le sillage de la Stratégie nationale en matière de démences 2014-2019, toutes les personnes concernées continuent d’avoir droit à un diagnostic précis et à une prise en charge remboursés par l’assurance obligatoire des soins.

Plus de détails et les quinze instiutions à l'origine de cette prise de position se trouve dans la lettre. 

Pour plus d'informations: Prof. Jean-François Démonet, Directeur du Centre Leenaards de la mémoire. 

 Dernière mise à jour le 22/05/2019 à 10:10