Étude sur les séquelles respiratoires dues au COVID-19

Publié par Kittel Amelie le 14.07.2020
Le CHUV rejoint une large étude sur les patients souffrant d’une atteinte respiratoire sévère liée au COVID-19.

Le syndrome de détresse respiratoire de l’adulte (SDRA) lié à l’infection au coronavirus-2 (CoV-2) est la complication principale pour laquelle des patients atteints par le COVID-19 sont admis pour un traitement aux soins intensifs. Les séquelles pulmonaires à long terme suite à un SDRA lié au COVID-19 sont encore inconnues et la recherche de thérapies appropriées est un défi important.

Une large étude, initiée par l’Inselspital de Berne, est menée dans les centres nationaux les plus importants de Suisse et à l’étranger. Elle vise à examiner les lésions pulmonaires possibles à moyen et long terme des patients COVID ayant souffert d’une atteinte respiratoire grave et qui se plaignent de symptômes persistants.

Le Service de pneumologie du CHUV, dirigé par le Pr. Christophe von Garnier, participe à présent à cette étude et a commencé les démarches auprès de ses patients.

«Nous nous réjouissons de participer à cette étude d’envergure, car elle a comme but d’améliorer la prise en charge à long terme de patients souffrant de séquelles pulmonaires liées au COVID-19» commente Christophe von Garnier.

COVIDLung est une étude observationnelle dans le cadre d’un suivi médical indiqué et est réalisée selon un protocole coordonné afin que les données obtenues puissent être évaluées en Suisse et à l’étranger.

 Dernière mise à jour le 30/07/2020 à 10:10