Nouveau : CAS Clinique infirmière en psychiatrie

Publié par Bovet Remund Virginie le 24.09.2020
La 1ère édition du CAS Clinique infirmière en psychiatrie a démarré en septembre. Ce nouveau programme de formation continue universitaire est le fruit d’une collaboration entre les membres de l’Association romande des institutions psychiatriques.

Le mardi 8 septembre a marqué le coup d’envoi de la première édition du CAS Clinique infirmière en psychiatrie - formation mise sur pied dans le cadre d’un partenariat entre l’Association des institutions psychiatriques romandes (ARIP)* et l’Institut universitaire de formation et de recherche en soins de l’UNIL.

Une étape majeure dans le développement de l’offre romande de formation en soins psychiatriques

Cette date est importante, puisqu’il s’agit d’une étape majeure dans le développement de l’offre romande de formation en soins psychiatriques. Dans le milieu des années 90, cette dernière avait été mise à mal dans le canton de Vaud, avec la fermeture de l'École cantonale vaudoise d'infirmières et d'infirmiers en psychiatrie, située sur le site de Cery. Cette fermeture marquait la fin d’une formation de base spécifique en soins psychiatriques.

Dès lors, les infirmier.ère.s suivent une formation générale en soins, qui ne propose plus de spécialisation en psychiatrie et une expérience de terrain très limitée. Constatant un manque de connaissances relatives à la culture des soins en psychiatrie, les institutions se sont alors organisées pour y palier, chacune de son côté, par le biais de formations internes.

La création de l’ARIP, en 2012, rapproche les institutions qui en sont membres, facilitant le dialogue autour de projets communs, dont un programme de formation postgraduée en soins psychiatriques. Vincent Schneebeli, directeur des soins du Département de psychiatrie du CHUV, précise « Les directeurs des soins se sont mis autour de la table pour définir les bases de ce nouveau CAS de 13 ECTS, qui répond aux besoins en compétences professionnelles identifiés dans les institutions et aux exigences de l’UNIL. Les cliniciens de terrain se sont ensuite attelés à créer les contenus ».

Ce CAS universitaire a été créé sous la forme d’un itinéraire d’apprentissage autour de 3 modules, qui visent des objectifs spécifiques :

  • Module 1 : Interactions : soi, l’autre, le milieu, qui permet de développer, approfondir et affirmer une identité professionnelle infirmière en psychiatrie dans la rencontre avec le patient souffrant de troubles psychiques, ses proches et le réseau professionnel.
  • Module 2 : Situations cliniques psychiatriques complexes : modèles de soins, qui vise à développer des compétences d’évaluation clinique infirmière à l’aide de connaissances spécifiques et de méthodes d’analyses, dans la perspective d’une démarche de soin propre à la souffrance psychique.
  • Module 3 : Penser sa pratique : savoirs théoriques et savoirs expérientiels, qui vise à s’approprier des connaissances théoriques en vue de penser et de faire évoluer sa pratique, de mobiliser ses savoirs dans le cadre de l’activité quotidienne auprès du patient et d’engager un dialogue entre les corpus scientifiques et la pratique clinique.

Chaque module est sous la responsabilité d’un binôme infirmier d’orientation pédagogique et clinique, assurant une excellence de l’enseignement tant au niveau théorique que pratique. Halima Husmann, resp. pédagogique de l’ARIP, ajoute que « Cette formation a été pensée dans une perspective pédagogique visant à apporter aux participant.e.s des outils nécessaires pour une meilleure compréhension des situations de soins complexes. Elle est basée tant sur des cours théoriques que pratiques et propose une articulation entre des sessions en présentiel et en e-learning. L’enchaînement des modules garantit une logique dans la construction des connaissances. »

22 candidat.e.s issu.e.s des institutions membres de l’ARIP

Parmi les nombreuses demandes d’inscription reçues, les organisateurs ont retenu 22 candidat.e.s issu.e.s des institutions membres de l’ARIP et dont le parcours s’inscrit dans une perspective de développement professionnel. Le groupe sera rejoint par 4 infirmier.ères, qui suivront uniquement le module 2 dédié aux situations cliniques psychiatriques complexes.

« Nous souhaitons qu’une communauté d’apprentissage se crée lors des interactions entre les étudiants. Il s’agit de challenger les pratiques et savoirs en vigueur dans les différentes institutions et d’en dégager des « bonnes pratiques » communes. Cette formation vise également à faciliter la mobilité professionnelle interinstitutionnelle. » détaille Vincent Schneebeli.  

Pour en savoir plus

 

Contact :

Deborah Montani- Coordinatrice du CAS-CIP

Tél.  +41 (0)79 556 34 95

cas-clininf-psy(at)unil.ch

 

Comité directeur du CAS :

Président : Prof. Jacques Gasser, chef du Département de psychiatrie du CHUV

Alain Boson, infirmier chef du pôle de psychiatrie et psychothérapie – Hôpital du Valais

Pascale Dalla Piazza, adjointe scientifique de la formation continue – UNIL EPFL

Prof. Isabelle Gothuey, directrice médicale - RSFM

Halima Husmann, responsable pédagogique – CHUV et ARIP

Prof. Philip Larkin, directeur académique de l’IUFRS-UNIL

Vincent Schneebeli, directeur des soins du Département de psychiatrie du CHUV

 

*Institutions membres de l’ARIP : Département de psychiatrie de : CHUV, Hôpital du Jura, Hôpital du Jura bernois, Hôpital du Valais, HUG ; Centre neuchâtelois de psychiatrie, Fondation de Nant, Réseau fribourgeois de santé mentale. À noter que les HUG n’ont pas participé à la création de ce CAS puisqu’un programme CAS-DAS existe, proposé en partenariat avec la Haute école de santé Genève.

 Dernière mise à jour le 14/10/2020 à 20:10