Evaluation de l'innocuité des vaccins COVID-19 pendant la grossesse

Publié par Mean Elise le 23.06.2022
Le CHUV et l’Université de Berne, en collaboration avec 16 pays européens ont réalisé une étude pour évaluer l'innocuité des vaccins à ARNm COVID-19 pendant la grossesse. Une cohorte de 1012 femmes enceintes ou allaitant vaccinées a été constituée.

L’étude qui a démarré en automne 2021 avait pour objectif de mesurer la fréquence des effets secondaires de la vaccination chez les femmes enceintes et qui allaitent, selon le type de vaccin et les caractéristiques individuelles.

Grace au registre COVI-PREG, l’équipe de recherche menée par la Pre Alice Panchaud (CHUV-Université de Bern), le Dr Guillaume Favre et le Pr David Baud (Service d’obstétrique, CHUV) ont ainsi constitué une cohorte en Suisse de 1012 femmes enceintes ou qui allaitent vaccinées, dont 894 d’entre elles ont reçu deux injections du vaccin pendant leur grossesse. Les femmes ont dû répondre à un questionnaire en ligne pour rapporter d’éventuels effets secondaires survenus après l’injection.

Des effets locaux et systémiques après une exposition aux vaccins à ARNm COVID-19 ont été rapportés aussi fréquemment que dans la population générale, mais les événements graves étaient rares. Les chercheurs ont ainsi pu apporter des preuves supplémentaires de la sécurité des vaccins à ARNm COVID-19 pendant la grossesse, en termes d'événements indésirables précoces, d’issues défavorables de grossesse et néonataux.

Cette étude est la première étude européenne qui a analysé les données de plus de 1'000 femmes enceintes, exposées au vaccin ARNm COVID-19. D'autres études sont toutefois toujours nécessaires pour évaluer les résultats à long terme, tels que les résultats neuro-développementaux des nourrissons.

Cette recherche a pu être réalisée grâce à l’obtention d’une bourse de l'Office fédéral de la santé publique et du soutien de la Fondation CHUV. Les résultats ont été publiés The Lancet à la fin mai.
Lire l’étude

 Dernière mise à jour le 24/06/2022 à 14:10