Comment se protéger du virus de la grippe?

Questions-réponses par la Dre Laurence Senn, médecin adjointe à la Médecine préventive hospitalière. 

1. Pourquoi est-il préférable pour un visiteur qui présente des symptômes de la grippe de reporter sa visite à un proche hospitalisé au CHUV?

Le virus de la grippe se transmet facilement par contact direct (éternuement, toux ou mains), notamment dans des espaces clos, ou par contact indirect (par ex. objets, poignées de porte). Parmi les patients hospitalisés, certains sont à risque de complications graves s’ils attrapent la grippe, en particulier les femmes enceintes, les prématurés et les personnes âgées ou dans le cas de certaines maladies chroniques. 

Si vous présentez des symptômes de la grippe, tels que fièvre, frissons, toux, maux de gorge, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, rhume, vertige et perte d’appétit, mieux vaut reporter votre visite.
Nous rappelons d’ailleurs que la vaccination est la prévention la plus simple, efficace et économique pour se protéger soi-même et son entourage de la grippe et de ses complications. Chaque année, tous les collaborateurs du CHUV sont invités à se vacciner pour réduire le risque de transmission de la grippe aux patients.

2. Quelles sont les mesures mises en place pour protéger les patients durant la période épidémique?

Durant la période épidémique, le personnel non vacciné doit porter un masque dans les secteurs de soins. Les visiteurs sont invités à se désinfecter les mains avant d’entrer dans une chambre et à porter un masque s’ils présentent des symptômes d’infection respiratoire (rhume, maux de gorge, toux). 

Dans les secteurs pédiatriques, il est demandé aux frères et sœurs de rester à la maison s’ils sont enrhumés.

3. Un mot sur la «période épidémique». Quand débute-t-elle et jusqu’à quelle date?

En Suisse, l’épidémie de grippe de la saison 2017/18, c’est-à-dire la période au cours de laquelle le seuil épidémique de 68 consultations pour symptômes grippaux par 100'000 habitants a été dépassé, a sévi de la 51ème semaine de 2017 à la 13ème semaine de 2018. Par extrapolation, 3,7% de la population ont consulté un médecin de premier recours pour une affection grippale durant cette période.

 Dernière mise à jour le 07/01/2019 à 16:34