COVID-19 mise à jour de la liste des pays à risque

A partir du samedi 8 août 2020, la quarantaine est obligatoire au retour de 46 pays, contre 42 jusqu'ici, selon la liste de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).
Les Etats et territoires rajoutés sont en gras.
Sont supprimés de la liste à compter du 8 août: Azerbaïdjan, Émirats arabes unis et Russie.

  • Afrique du Sud
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bolivie
  • Bosnie et Herzégovine
  • Brésil
  • Cap-Vert
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica 
  • El Salvador 
  • Equateur 
  • Espagne (à l'exception des Îles Baléares et des Îles Canaries)
  • Eswatini (Swaziland) 
  • Etats-Unis d’Amérique (y c. Porto Rico et les Îles Vierges)
  • Guatemala 
  • Guinée équatoriale
  • Honduras
  • Îles Turques-et-Caïques
  • Irak
  • Israël
  • Kazakhstan 
  • Kirghizistan 
  • Kosovo
  • Koweït
  • Luxembourg 
  • Macédoine du Nord
  • Maldives 
  • Mexique 
  • Moldavie
  • Monténégro 
  • Oman
  • Panama
  • Pérou
  • Qatar
  • République dominicaine
  • Roumanie
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Singapour
  • Sint Maarten
  • Suriname 
  • Territoire palestinien occupé 

Vous pouvez consulter la liste des pays à risque sur le site de l’OFSP, celle-ci est mise à jour régulièrement.

Vous êtes de retour d’un pays à risque et vous devez consulter au CHUV ?
A votre arrivée, nous vous prions de vous annoncer au personnel soignant. Vous serez alors mis en isolement de manière préventive jusqu’à votre consultation avec le médecin.

Déclaration obligatoire pour les personnes entrant en Suisse et numéro de téléphone
Conformément à l’art. 5 de l'ordonnance COVID-19 de l'OFSP du 2 juillet 2020, toute personne qui serait obligée de se mettre en quarantaine à son retour de voyage, doit communiquer son entrée en Suisse aux autorités cantonales compétentes dans un délai de 2 jours.

L’annonce doit se faire au n° de téléphone +41 800 316 800. Pour d’autres cantons: se référer aux informations disponibles sur le site de l’OFSP.

Important:  la personne qui ne s’annoncerait pas dans les 48 heures auprès des autorités après son retour est passible d’une amende.

 Dernière mise à jour le 05/08/2020 à 15:00