Prise d'anti-inflammatoires et COVID-19

Un message de prudence a été émis et largement relayé quant aux possibles risques liés à la prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, kétoprofène, naproxène, diclofénac, etc.) pour traiter l’état grippal causé par le COVID-19. De ce fait, en cas de fièvre requérant un traitement médicamenteux, le paracétamol est seul recommandé, aux doses figurant dans la notice d’utilisation ou selon prescription de votre médecin.

Toutefois, les patients qui prennent des anti-inflammatoires pour des affections chroniques peuvent continuer leur traitement, selon les consignes fixées par leur médecin. En effet, il n’y a pas réellement de données démontrant que ces médicaments ont une influence sur l’évolution de la maladie COVID-19. Le message de prudence ci-dessus n’a pas valeur de contre-indication si le recours aux anti-inflammatoires est clairement justifié.  

Nous appelons à votre vigilance sur les informations qui circulent sur les réseaux sociaux à ce sujet.

 Dernière mise à jour le 28/03/2020 à 09:01