Projet de soins anticipés pour les personnes n’ayant plus leur capacité de discernement

Investigateur principal: Prof. Ralf Jox
Co-investigatrice: Dre Eve Rubli Truchard
Chargée de recherche: Dre Laura Jones

Durée: 2017-2019

Contexte

La démarche du projet de soins anticipé nécessite de la part de la personne âgée qu’elle ait conservé sa capacité de discernement. Lorsqu’elle l’a perdue et n’a pas rédigé au préalable ses directives anticipées ou pris part à un projet de soins anticipé, les processus de décision et leur planification sont compliqués par de nombreux facteurs.

Or, en Suisse, le taux de personnes ayant recours à un projet de soins anticipé ou aux directives anticipées reste faible. En outre, elles entrent généralement en EMS à un âge avancé. Dès lors, de nombreux résidents d’EMS ont déjà perdu leur capacité de discernement avant d’avoir rédigé leurs directives anticipées.

Objectif

Un projet de soins anticipé par procuration, c’est à dire que la discussion sur les volontés présumées du patient est menée  par des professionnels de la santé avec le représentant du patient (généralement un proche), pourrait augmenter l’autonomie des patients qui ont perdu leur capacité de discernement.

Cette étude qualitative exploratoire vise à fournir une description des pratiques usuelles en matière de planification des soins, pour les personnes ayant perdu leur capacité de discernement résidant en EMS. Elle a également pour but d'étudier de quelle façon ce projet devrait être conduit et d'en identifier les barrières et les facilitateurs.

Elle représente une première étape vers une compréhension du projet de soins anticipé par procuration et permet la mise sur pied d'un outil facilitant sa mise en œuvre. Un tel outil permettrait de favoriser le projet de soins anticipé des patients au plus près de leurs souhaits.

Etat actuel

L'étude exploratoire se termine à fin 2019. Une demande pour le financement d'un projet pilote interventionnel 2020-2021 est en cours.

 Dernière mise à jour le 27/01/2020 à 11:49