Rencontres arts et sciences 2016-2017

Sur le thème «Protocoles : à la croisée de l’expérimentation artistique et de la recherche médicale »

Les Rencontres arts et sciences 2016-2017 invitent à découvrir les enjeux des protocoles artistiques dans le processus créatif et des protocoles de recherche en médecine.

Exposition Robert Ireland

Façons de voir

Espace CHUV Hall principal

Du 8 septembre au 24 novembre 2016
Vernissage le mercredi 7 septembre 2016 dès 18h30
Allocutions
Caroline de Watteville, curatrice de l'exposition
Robert Ireland

A 19h Concert proposé par la Haute École de Musique de Lausanne
Hybride - Violoncelle et électronique
Paul Colomb, violoncelliste
Alessandro Ratoci, électronique

Flyer

Né à Dallas (USA) en 1964, diplômé de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (1987), Robert Ireland est lauréat de nombreux prix et bourses dont la Bourse artistique de l’Etat de Vaud (2009), de la Fondation Leenaards (2003), le Prix du Concours fédéral d’Art (2001) et de la Fondation Irène Reymond (1997). Il enseigne à l’Ecole Cantonale d’Art du Valais et mène une activité critique et littéraire en parallèle à sa pratique artistique. Les représentations du savoir et les détournements iconographiques sont au cœur de sa démarche plastique qui interroge codes et langages.

Invité à décrire le protocole qui sous-tend sa démarche, Robert Ireland est l’auteur du texte qui suit :

Façons de voir

La compréhension du monde passe par la mise en place d’un filtre d’abstraction qui, ne retenant qu’un aspect du réel, en fait ressortir la pertinence. Ainsi d’une carte, d’un schéma ou d’un plan, le dessin est une intention. Or si toute intention a un objectif - qu’il soit explicatif, historique, scientifique, pédagogique … - l’usage de la carte a celui de saisie, de contrôle, de mise en ordre d’un réel pourtant rétif à des réductions systématiques.
En tant qu’artiste, j’opère un retournement du sens de ce pouvoir de contrôle en rétablissant l’organisation du savoir (que ce soit une expérience comportementaliste, un essai de perception du pourtour d’une île, des cartographies ethniques ou des systèmes d’atlas) dans son sens le plus plastique, à savoir sa qualité d’outil de communication, de système d’explication, de métaphore du réel. Car si l’on essaie de fixer des permanences du réel, c’est qu’il est farouchement ductile. Ainsi, ces reprises, réappropriations et transformations interrogent l’esthétique de la transmission du savoir par le truchement du dessin, mais aussi leur obsolescence. 
Robert Ireland 11.07.2016

Conférence Prof. George Coukos et Concert Virginie Robilliard

Dans le cadre des Rencontres arts et sciences sur le thème  "Protocoles: à la croisée de l'expérimentation artistique et de la recherche médicale"

Mercredi 12 octobre 2016 à 19h
Auditoire César Roux. Entrée libre

La promesse de l'immunothérapie contre le cancer
Prof. George Coukos, chef du Département d'oncologie, UNIL CHUV

Introduction
Prof. Jean-Daniel Tissot, doyen de la Faculté de biologie et médecine, UNIL
Modérateur Jacques Poget

Concert proposé par la Haute École de Musique de Lausanne

Virginie Robilliard violon
Stephanie Gurga piano

J.S. Bach
Sonate N° 3 en mi majeur BWV 1016
I. Adagio, II. Allegro
E. Grieg
Sonate N° 3 en do mineur - I. Allegro molto appassionato, II. Allegretto espressivo alla Romanza, III. Allegro animato
M. Ravel
Tzigane

Flyer

Concert solo Pascal Auberson

Dans le cadre des Rencontres arts et sciences sur le thème "Protocoles: à la croisée de l'expérimentation artistique et de la recherche médicale"

Mercredi 7 décembre 2016 à 19h

Chanteur, percussionniste, pianiste, Pascal Auberson est un musicien flamboyant, insatiable, toujours dans l’exploration de nouvelles voies, d’imprévus qui altèrent le quotidien. Le solo représente pour lui un espace de liberté car « même si tout est réglé au millimètre, tout est toujours possible ». Ce fut le cas ce soir là, où il rendit un vibrant hommage à Madame Rosa Capessa Demierre, infirmière au CHUV.

Flyer

Espace CHUV Hall principal
Entrée libre sur inscription

Exposition Caroline Bachmann Stefan Banz - What Duchamp Abandoned for the Waterfall

Dans le cadre des Rencontres arts et sciences sur le thème "Protocoles : à la croisée de l'expérimentation artistique et de la recherche médicale"

Espace CHUV Hall principal
Du 12 janvier au 6 avril 2017
Vernissage le mercredi 11 janvier 2017 dès 18h30
Allocution
Caroline de Watteville, curatrice de l'exposition

19h Concert proposé par la Haute École de Musique de Lausanne
Pierre Boulez
, Dialogue de l’ombre double
Valentina Rebaudo, clarinette
Alessandro Ratoci, électronique

Flyer

 

Communiqué de presse
Flyer

L’exposition de Caroline Bachmann et Stefan Banz présente 54 photographies du lac Léman, qui chacune obéit au même protocole. Prises du même point de vue plongeant, toujours depuis la même fenêtre de leur habitation à Cully, à toutes les heures du jour, elles invitent à une immersion dans la progression chromatique proposée par l’agencement en damier.

«Le temps joue ici son rôle, et chaque heure, le lac change de robe » écrit justement Marcel Duchamp lors de son séjour à Chexbres en 1946. On doit à Caroline Bachmann et Stefan Banz d’avoir fait connaître l’identification de la chute d’eau du Forestay comme modèle du paysage de la dernière œuvre de Duchamp Étant donnés : 1° la chute d'eau, 2° le gaz d'éclairage... D’où le titre de l’exposition «What Duchamp Abandoned for the Waterfal» (Ce que Duchamp a abandonné pour la chute d’eau). Procédant à l’inverse de Duchamp qui tourne le dos au lac pour photographier la chute d’eau, Caroline Bachmann et Stefan Banz rendent un vibrant hommage à la beauté mythique des lieux qui convoquent tant de grands peintres, de Turner à Hodler. Mais cette suite photographique, qui renvoie indirectement aussi aux séries photographiques d’autres artistes contemporains tels que Gerhard Richter ou Fischli & Weiss, est avant tout, par transmutation, un double hommage à Duchamp et à son exigence de reconduire l’activité artistique au service de l’esprit.

L’exposition et le livre La chute d’eau, le lac et le plus petit musée du monde, conversation entre Françoise Jaunin et les artistes, paru aux éditions art&fiction à cette occasion, retracent par ailleurs l’historique de la Kunsthalle Marcel Duchamp ou KMD, fondée par Caroline Bachmann et Stefan Banz à Cully en 2009.

Invités à décrire le protocole qui sous-tend leur démarche, Caroline Bachmann et Stefan Banz sont les auteurs du texte qui suit :

What Duchamp Abandonned for the Waterfall / protocole
Point de vue : Cully, Rue de l'Indépendance 2, 2ème étage, première lucarne Ouest
Dates : avril 2006 - septembre 2016
Montagnes : Rochers-de-Naye, Tour de Mayen, Tour d'Aï, La Berneuse, Tête à Pierre Grept, Grand Muveran, Petit Muveran, Pointe des Savolaires, Dent Favre, Dents de Morcles, Grand Combin, les Douilles, Croix de la Lé
Agglomérations : Montreux, Chillon, Villeneuve, le Bouveret, St-Gingolph
Pont : Viaduc de Chillon
Vignoble : Dézaley
Eaux : Lac Léman, Rhône
Oiseaux : Cygnes, canards colvert, grèbes, fuligules milouin, fuligules morillon, foulques, hérons, goélands, mouettes, cormorans, corneilles
Vents : Bise, Rebat, Vaudère, Bornan, Vent d'Ouest
Appareils de photo : Fujifilm Finepix F20, Sony Cybershot DSC-F828, Canon Powershot S70, Nikon D 300, Nikon 1J1, Nikon D3X
Gamme chromatique : noir bleu, gris, vert, jaune, orange, gris bleu, bleu, rose, gris rose, noir rouge
Cully, 6 novembre 2016

« Protocoles » Conférence Philippe Albèra - Concert Pierre Audétat, Christophe Calpini, William Jacquemet

Dans le cadre des Rencontres arts et sciences sur le thème "Protocoles: à la croisée de l'expérimentation artistique et de la recherche médicale"

Mercredi 22 mars 2017 à 19h
Auditoire César Roux

Conférence
Philippe Albèra
musicologue
Les protocoles compositionnels de Pierre Boulez

Concert
"Stade invite William Jacquemet"
Pierre Audétat
claviers et électronique
Christophe Calpini, batterie
William Jacquemettrombone

Table ronde avec la participation également du Prof. Vincent Barras, professeur d'Histoire de la médecine, UNIL, et d'Alessandro Ratoci, HEMU. Modérateur  Jacques Poget

Exposition Jean-Claude Schauenberg - Attitudes et Latitudes, Naples

Dans le cadre des Rencontres arts et sciences sur le thème "Protocoles: à la croisée de l'expérimentation artistique et de la recherche médicale"

Espace CHUV Hall principal
Du 13 avril au 22 juin 2017
Vernissage le mercredi 12 avril dès 18h30
Allocution
Caroline de Watteville, curatrice de l'exposition

19h Concert proposé par la Haute École de Musique de Lausanne
Thomas Dobler’s Latin Vibes
Francis Coletta
guitare
Thomas Dobler vibraphone
Jean-Pierre Schaller basse
Cyril Regamey batterie

Flyer

La définition de la littérature selon Elena Ferrante : « Des mensonges qui disent toujours la vérité ». Et les arts visuels ? Avec l’exposition « Attitudes et Latitudes, Naples », une image d’Epinal de la baie de Naples devient le théâtre incongru d’un Vésuve en éruption, terre qui gronde, allusion à Pompéi, ou encore métaphore de la vitalité de la ville, de ses génies ? La fascination de Naples opère toujours. Et Jean-Claude Schauenberg en transpose la puissance d’évocation en cartographies poétiques.
Elena Ferrante et aussi Roberto Saviano, Erri De Luca sont les écrivains à qui nous pensons aujourd'hui au sujet de Naples. Mais c'est le philosophe, historien et humaniste Benedetto Croce qui semble affleurer ici en filigrane. Naples, sa ville, était pour lui à la fois histoire, géographie, topographies, passé et présent, vagabondages fantaisistes et sujet historiographique comme nous le rappelle Giuseppe Galasso. L'exposition présente 39 oeuvres, principalement acryl sur film polyester et technique mixte.

Né en 1940 à Lausanne, artiste engagé, membre fondateur du groupe Impact (1968-1975), Jean-Claude Schauenberg fait partie des artistes qui, dès la première heure, nous ont soutenus pour permettre la présence de l’art contemporain au CHUV, car – ce sont ses propos – « s’il prend le risque de s’aventurer hors de son biotope, l’artiste a toute sa place ici ».

Le livre Attitudes et Latitudes, conversation entre Françoise Jaunin et l’artiste, paru aux éditions art&fiction à cette occasion, retrace le parcours de Jean-Claude Schauenberg, du groupe Impact à aujourd’hui. www.artfiction.ch

 

 

Concert Association Choeur Opéra Libre

Samedi 10 juin 2017 à 16h

Auditoire César Roux
Entrée libre. Dons à l'entrée

En faveur de la Fondation Planètes Enfants Malades www.fpem.ch et de la Fondation Payot pour la promotion de la lecture et l’accès à la culture en Suisse romande www.payot.ch

Direction  Benoît Dubu
Jean-Philippe Clerc
 piano

VERDI – MOZART – PUCCINI – OFFENBACH – GOUNOD – DELIBES – BIZET

Giuseppe Verdi, La Traviata, Brindisi, Si ridesta in ciel l'aurora, Zingarelle e Mattadori
Wolfgang Amadeus Mozart,Così Fan Tutte, Soave sia il vento
Giacomo Puccini,La Bohème, In un coupé / Tosca, Te Deum
Jacques Offenbach,Les Contes d’Hoffmann, Barcarolle
Charles Gounod,Faust, Gloire immortelle de nos aïeux
Léo Delibes, Lakmé, Duo des fleurs
Georges Bizet, Les Pêcheurs de perles, Au fond du temple saint / Carmen, Habanera, Toréador

Avec le soutien de Bruellan Wealth Management et de Sharpmania

Fondée en 2015, l’Association Choeur Opéra libre (ACOL ) est une association sans but lucratif dont les membres sont des choristes lyriques indépendants travaillant à l’Opéra de Lausanne et sur d’autres scènes d’opéras en Suisse romande :
« Une fois par an, nous souhaitons dédier une journée de notre saison à une œuvre caritative. Après le succès des concerts bénévoles du CHUV et de La Palud en 2016, nous sommes heureux de présenter notre concert 2017 au bénéfice de la Fondation Planètes Enfants Malades et de la Fondation Payot pour la promotion de la lecture et son projet « un temps pour lire » visant à introduire la lecture dans les hôpitaux. »

Créée en janvier 2010, la Fondation Payot pour la promotion de la lecture et l’accès à la culture en Suisse romande (FPPL) a pour but de promouvoir l’accès à la culture en général et à la lecture en particulier en Suisse romande. Parce que lire c’est voyager dans le temps et dans l’espace; parce que lire c’est connaître le monde et d’autres façons d’être au monde ; parce que lire c’est savoir, c’est se construire et choisir la liberté, la FPPL œuvre à démocratiser toujours davantage l’accès à la lecture et à offrir au public romand de nouvelles occasions de se cultiver, à travers des actions telles que des rencontres avec des auteurs de tous horizons, des actions d’éveil à la lecture auprès des plus jeunes, des opérations solidaires en faveur des personnes qui n’ont pas facilement accès au livre…

Exposition PLEINS FEUX ! La photographie dans la Collection d'art de la Ville de Lausanne

Espace CHUV Hall principal

Du 29 juin au 28 septembre 2017

Vernissage le mercredi 28 juin 2017 à 18h30

Allocutions
Caroline de Watteville,
chargée des activités culturelles, CHUV
Grégoire Junod,syndic de Lausanne
Pauline Martin,curatrice de l'exposition, Musée de l'Elysée

L'exposition donne le coup d’envoi d’un an de manifestations célébrant les arts visuels à Lausanne. Sous le titre de « Pleins feux ! », des expositions, des rencontres originales et une publication marqueront les 50 ans du Fonds des arts plastiques, fonds qui est à l’origine de la Collection d’art de la Ville de Lausanne.
A travers les œuvres de douze artistes, l’exposition permet de saisir la richesse de la création photographique à Lausanne. Les figures qui ont marqué les années 1980 et 1990 – comme Monique Jacot, Magali Koenig et Philippe Pache – côtoient des photographes qui, aujourd’hui, partent en quête d’un monde en pleine transformation. Yann Mingard cherche les frontières d’une Europe ébranlée, alors que Matthieu Gafsou et Olivier Christinat nous emmènent aux limites d’une Suisse évanescente. Avec les travaux de Joël Tettamanti et de Loan Nguyen, on perçoit la force de la photographie à construire et déconstruire des mondes qui ébranlent nos certitudes. Virginie Otth, Maya Rochat, Mathieu Bernard-Raymond et Simon Rimaz interrogent, quant à eux, les frontières de la photographie elle-même qui doit s’habituer, désormais, à rendre compte d’un réel où les pixels sont au moins aussi présents dans la vie quotidienne que les objets tangibles.

Après la Collection d'art contemporain du CHUV, cette exposition est le deuxième volet d’un cycle d’expositions estival consacré à des Collections d’art institutionnelles membres de la KIK//CCI, l’Association des curatrices et curateurs de Collections d'art institutionnelles de Suisse, dont font partie les collections d’administrations et hôpitaux publics ainsi que de sociétés, banques, compagnies d’assurance, cliniques privées. A ce titre, la Collection BCV exposera à l'Espace CHUV en été 2018. Plus d’information : www.kik-cci.ch

L’art à l’hôpital répond à une politique culturelle encouragée par l’UNESCO au niveau international. Dans quelle mesure s’agit-il d’un enjeu éthique? Le Prof. Lazare Benaroyo, professeur d’éthique et de philosophie de la médecine, FBM UNIL, a apporté une expertise académique à cette question qui en confirme l'enjeu éthique avec l’autorité requise. Ce texte, en ligne sur notre site Internet et sur celui de la KIK//CCI, est désormais une référence au niveau national pour les activités culturelles en milieu hospitalier. Pour en savoir plus : www.chuv.ch/culture

 Dernière mise à jour le 15/08/2019 à 17:00