Future maison de naissance hospitalière

Une Maison de naissance hospitalière et des salles d’accouchement supplémentaires pour la Maternité du CHUV

Répondre à l’augmentation de l’activité de l’obstétrique et diversifier l’offre

Nous menons, depuis plusieurs années, au sein du CHUV et de la Maternité, une réflexion pour proposer aux femmes et leur conjoint un accouchement respectueux de la physiologie de la naissance, tout en garantissant une sécurité maximale.

Pour cela, une « Maison de naissance hospitalière », permettant de prendre en charge les femmes souhaitant vivre un accouchement démédicalisé et respectueux de la physiologie de la naissance sera créée au sein de la Maternité en 2020. Nous y recevrons les couples dans un cadre accueillant et adapté, encadrés par une équipe de sages-femmes. Les femmes seront admises dans cette structure en fonction de critères précis (pas de naissances multiples, ni complications maternelles, antécédent de césarienne ou encore prématurité) afin d’assurer leur sécurité et celle du bébé.

En parallèle, dans l'optique de pouvoir mieux absorber le nombre d’accouchements qui ne cesse d’augmenter au sein de la Maternité du CHUV (plus de 3'300 naissances en 2018), c’est récemment tout le secteur des salles d’accouchements qui a été repensé pour répondre au développement des prochaines années. Des travaux, démarrés en 2018, s'étaleront jusqu'en 2022 pour entreprendre une réorganisation cohérente du secteur obstétrique qui permettra de répondre à une prise en charge différenciées des patientes.

Une fois cette réorganisation terminée, la Maternité sera ainsi renforcée de deux salles d’accouchement supplémentaires, ainsi que d’un bloc opératoire dédié uniquement aux césariennes.

Le DFME se réjouit de cette réorganisation qui permettra de mieux répondre à l’augmentation de l’activité de l’obstétrique et de diversifier l’offre pour les femmes qui souhaitent venir accoucher à la Maternité du CHUV.

 Dernière mise à jour le 16/07/2019 à 08:51