Suivi de grossesse et COVID-19

Vous êtes enceinte?

Dans le contexte de pandémie à COVID-19, voici des recommandations importantes pour le suivi de votre grossesse et votre accouchement au CHUV.

Quelles sont les risques du coronavirus COVID-19 pour les femmes enceintes ?

Les nouvelles données indiquent que le risque d’une hospitalisation est plus élevé pour les futures mères que pour les autres personnes de leur classe d’âge. Rarement, le virus peut infecter le placenta. Aucune malformation n’a été observée mais on peut s’attendre à une diminution des apports au bébé pouvant mener à des retards de croissance.

Pour toutes ces raisons, les femmes enceintes sont considérées comme des personnes à risque. Il est recommandé aux femmes enceintes de respecter scrupuleusement les règles d’hygiène, d’être prudentes dans leurs rapports sociaux.

Retrouvez les dernières recommandations sur le site internet de la Société suisse de gynécologie et d'obstétrique.

Quelles sont les recommandations concernant la vaccination Covid-19 pour les femmes enceintes?

A partir du 28 mai 2021, dans le Canton de Vaud, les femmes enceintes qui le souhaitent peuvent se faire vacciner dès le 2e trimestre de la grossesse.

Pour quelle raison ?

En Europe, la France, l’Allemagne et l’Angleterre vaccinent les femmes enceintes et plus de 200 000 femmes enceintes ont été vaccinées rien qu’aux USA. 

Les résultats des études menées sur nombre d’entre elles, ainsi que l’examen des risques-bénéfices pour ces femmes et pour leurs enfants à naître, a incité le Canton de Vaud à ouvrir la vaccination aussi aux femmes enceintes (jusqu’à ce jour, seules les femmes enceintes à haut risque en raison de leur état de santé ou de leur profession étaient invitées à se faire vacciner).

Comment s’y prendre ?

Afin que toutes les femmes enceintes disposent des informations nécessaires pour se déterminer, elles doivent, avant l’injection de la première dose, avoir une discussion avec leur gynécologue sur la question.

Suite à cette discussion, il ou elle lui fournira une attestation stipulant son accord. Cette attestation devra être présentée au centre de vaccination.

Que faire si vous présentez des symptômes liés au coronavirus ?

Dans une telle situation, ne vous présentez pas directement à la maternité, sauf en cas d’urgence obstétricale.

En  cas d’apparition de toux, de fièvre, de perte de gout ou d'odorat et ou de difficulté respiratoire nouvelle, nous vous conseillons d'aller vous faire tester dans l'un des centres de test COVID-19.

Comment se passe votre suivi de grossesse durant cette période ?

Si vous êtes suivie au sein de notre policlinique de gynécologie-obstétrique :

En fonction de la situation particulière de chaque patiente, les consultations de suivi seront agendées selon la nécessité. 

Si vous avez un rendez-vous pour une consultation de suivi de grossesse et que vous présentez des symptômes grippaux, de la toux ou de la fièvre, merci d’appeler notre policlinique au 021 314 35 00 avant votre venue.

Lors des consultations, seul le partenaire asymptomatique est admis. Il attend à l’extérieur pour ne pas charger la salle d’attente avant d’entrer en consultation et quitte les lieux dès la fin de celle-ci.

Si vous êtes suivie par votre gynécologue :

Durant la pandémie, il a été demandé à votre gynécologue de poursuivre votre suivi le plus longtemps possible. Si vous présentez un problème particulier ou si votre gynécologue ne peut assumer ce suivi, notre policlinique prendra le relais.

Que faire en cas d’urgence obstétricale ?

Pour toute consultation en urgence, merci de nous appeler avant votre venue au:

  • +41 21 314 3410, jusqu’à la 37e semaine de grossesse (urgences gynéco-obstétrique) 
  • +41 21 314 3505, dès la 37e semaine de grossesse (salle d’accouchement)

Nous répondons aux appels 7/7, 24/24.

Qu’en est-il des cours de préparation à la naissance et des visites des salles d’accouchement ?

Les séances de préparation à la naissance et à la parentalité ont lieu par visioconférence jusqu'à la fin du mois d'août. Ils pourront reprendre en présentiel dès le mois de septembre 2021. 

Informations sur les séances par visioconférence

En complément, une permanence téléphonique est proposée aux futurs parents qui prévoient un accouchement au CHUV pour toute question concernant l'accouchement, le séjour à la maternité, le retour à la maison, le suivi avec les sages-femmes indépendantes ou encore l'allaitement. Une sage-femme de la préparation à la naissance et à la parentalité du CHUV se tient à votre disposition par téléphone.
Tél: 021 314 33 27
Horaires d'ouverture permanence téléphonique

Vous trouverez également sur ces pages quantité de conseils et d’informations utiles pour vous préparer à votre accouchement:

Comment va se passer votre accouchement et votre séjour au post-partum?

Pour votre accouchement, le papa ou le partenaire peut rester avec vous pendant l'accouchement, en respectant les consignes de protection et d'hygiène (port du masque en permanence). 

Un test COVID est réalisé chez la patiente en arrivant en salle d’accouchement. En cas d’accouchement provoqué ou de césarienne programmée, vous êtes convoquée le jour avant l'admission pour réaliser un test PCR. Le test est pris en charge par la Confédération, par le biais de l’assurance maladie LAMal (sans franchise, ni quote part).

Au postpartum, votre partenaire peut rester à vos côtés sans restriction d'horaire soit : 24h/24 en chambre seule, toute la journée en chambre double.
Pour les autres visites, ces dernières sont à nouveau possibles (selon les horaires de visite usuels de l'unité). Il est demandé aux visiteurs de se présenter seuls ou en petits groupes de deux personnes au maximum (partenaire compris). Afin de respecter au mieux le rythme du nouveau-né et favoriser le lien parents-enfant, nous vous encourageons vivement à limiter le nombre de visites. En savoir plus

Une hygiène rigoureuse des mains et le port du masque en tout temps (y compris dans la chambre) restent obligatoires.

Une mère porteuse du virus Covid-19 peut-elle allaiter ?

L’OFSP et la Société Suisse de Pédiatrie s’entendent pour dire que les effets bénéfiques de l'allaitement et du développement des liens mère-enfant l'emportent sur les risques pour le nouveau-né, qui sont considérés comme faibles.

En effet, actuellement, les données bien que limitées, ne montrent pas de risques de transmission du virus Covid-19 par le lait maternel. L’infection maternelle à Covid-19 ne constitue donc pas une contre-indication à l’allaitement, qui est possible et encouragé au vu de ses effets généraux bénéfiques sur la santé de la mère et de l’enfant.

Nous recommandons donc à toutes les mamans qui allaitent qu’elles soient porteuses ou non de poursuivre leur allaitement.

Les mesures d’hygiène (lavage des mains avant de toucher l’enfant, port du masque si possible) doivent bien sûr être respectées. En cas de séparation de la mère et de l’enfant, la mère peut utiliser un tire-lait pour stimuler la lactation. Elle doit toujours laver ses mains avant de toucher aux pièces du tire-lait et s’assurer de bien le nettoyer par la suite.

>Plus d'informations sur l'allaitement en cette période de pandémie

Quelles mesures prenons-nous pour empêcher la propagation du virus au sein de la Maternité ?

La santé de nos patientes et de notre personnel soignant est notre priorité.

Tout visiteur qui entre dans notre hôpital doit être masqué. 

Notre équipe médico-soignante porte des masques au contact des patientes, se désinfecte les mains avant et après chaque contact avec les patientes et nos appareils utilisés pour un examen ou un soin sont désinfectés entre chaque patiente. Il en va de même pour notre salle d’accouchement et notre bloc opératoire. 
Nos salles d’attentes sont régulièrement désinfectées et aérées, les revues, jouets qui pourraient porter le virus sont retirés.

 Dernière mise à jour le 22/07/2021 à 09:17