Comment réduire le risque de commotion cérébrale ?

Nos conseils:

  • Porte l’équipement de protection adapté à ton sport (casque, protège-dents, etc.). Même si le casque ne protège pas des commotions, il peut t’éviter une fracture du crâne en cas de choc violent !
     
  • Respecte les règles du jeu et sois fair-play, c’est sûrement la mesure de prévention la plus importante.
     
  • Ne néglige pas la préparation physique. Renforcer ta musculature au niveau du cou et du tronc permet de mieux préparer ton corps aux impacts et de limiter certaines complications. Si ton sport comprend des sauts ou des contacts, apprends les techniques pour te protéger en cas de chute ou de mauvaise réception.

Si malgré tout, tu es victime d’une commotion, il est essentiel de ne pas le cacher et de réagir comme on vient de te l’expliquer. Beaucoup d’athlètes refusent de l’avouer par peur d’être retirés du jeu et c’est eux que sont victimes de la majorité des complications !

A te graver dans le crâne:

  • Reconnaître une commotion le plus tôt possible
  • Suspendre immédiatement toute activité physique même si zéro symptôme
  • Rester toujours sous surveillance d’un adulte
  • Consulter au plus vite un médecin pour un diagnostic
  • Se reposer mentalement et physiquement
  • Reprendre d’abord l’école puis le sport, progressivement
  • Prévenir la survenue d’une commotion en portant l’équipement adapté et en respectant les règles du jeu

Liens et documents utiles

 Dernière mise à jour le 25/10/2021 à 10:49