12 mai - Journée internationale des infirmier-e-s

Publié par Jayet Nicolas le 10.05.2019
Le 12 mai de chaque année, date anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, n’est pas un jour comme les autres pour les infirmières et infirmiers du monde entier. L’occasion d’un point sur l’actualité mondiale et suisse de la profession.

Dans le monde

Chaque année, le Conseil international des infirmières et infirmiers (CII) définit le thème de la journée du 12 mai en fonction des objectifs et enjeux mondiaux de la santé. Constatant que les idéaux annoncés dans le cadre de la Déclaration d’Alma Ata (Conférence internationale sur les soins de santé primaires en 1978) ne sont toujours pas réalisés, le CII attire l’attention sur « LA SANTÉ POUR TOUS » pour cette année 2019. L’évolution de l’environnement et des modes de vie a créé de nouveaux défis en matière de santé: les maladies chroniques tuent désormais plus de personnes que les maladies infectieuses. Les inégalités de richesse et l’exclusion politique demeurent et le fossé entre riches et pauvres s’est creusé.

A l’aube de la toute première réunion des Nations Unies sur la couverture sanitaire universelle programmée cette année, le CII identifie six grands défis relatifs à la santé mondiale, notamment : les épidémies et pandémies, les maladies non-transmissibles, la santé des migrants, la santé mentale ou encore les effets de la violence sur les soins de santé.  Les soins infirmiers ne sont influencés par aucune considération d’âge, de couleur, de croyance, de culture, d’invalidité ou de maladie, de sexe et d’orientation sexuelle, de nationalité, de politique, de race ni de statut social. La profession infirmière est celle qui promeut la santé publique, défend les droits de tous, dont ceux des populations les plus vulnérables, fournit des soins tout au long de la vie et éduque la collectivité pour améliorer la santé et le bien-être. Profession de la santé dont les effectifs sont les plus importants dans le monde, travaillant dans tous les domaines où des soins de santé sont dispensés, les soins infirmiers sont un grand potentiel et une grande valeur s’ils sont utilisés à bon escient pour enfin donner corps à l’idée de la santé pour tous.

Découvrir le dossier du CII

 

En Suisse

D‘ici 2030, il manquera neuf millions d’infirmières dans le monde. En Suisse, selon le Rapport national sur les besoins en effectifs de la CDS et de l’OdASanté de septembre 2016, seuls 56% du personnel nécessaire pour couvrir les besoins ont été formés en 2014, tous niveaux de formation confondus. Pour les infirmières diplômées, ce taux n’atteignait que 43%. Les mesures actuelles prises par la Confédération et les cantons ne sont pas suffisantes : selon les dernières estimations, il faudra 40'000 nouveaux soignants d’ici 2025 pour assurer la couverture en soins de la population. C’est dans ce contexte que l’Association suisse des infirmier-e-s (ASI) et ses partenaires ont lancé une initiative populaire qui demande que des mesures soient prises pour lutter contre la pénurie de personnel. Largement soutenue par la population, l’initiative a réuni près de 115'000 signatures en 8 mois seulement en 2017. Depuis, le processus de négociation politique suit son cours au niveau fédéral avec en perspective, un jour peut-être, un vote de la population sur cette initiative.

 

Au CHUV

Pour la Direction des soins du CHUV, ce 12 mai est avant tout l'occasion de témoigner aux infirmières et infirmiers de la reconnaissance pour leur contribution en faveur des patients et de leurs proches au quotidien. Nous vous souhaitons à toutes et tous une très belle journée anniversaire!

 Dernière mise à jour le 24/06/2019 à 18:10