La perfusion de fer induit-elle un risque de développer un diabète?

Publié par Grand Clementine le 09.05.2022
Une équipe de recherche s’est demandé si les perfusions de fer intraveineux avaient une influence sur la production d’insuline et par là, sur le risque de développer un diabète. Leurs conclusions viennent d’être publiées.

Les patient·e·s souffrant de symptômes en lien avec une carence en fer, dont une majorité sont des femmes, se voient fréquemment prescrire du fer sous forme de perfusion intraveineuse. Or, la littérature scientifique nous enseigne qu'une surcharge en fer est délétère sur le plan métabolique car elle augmente notamment le risque de développer un diabète.

Une équipe de recherche du Service de médecine interne, menée par le Dr Evrim Jaccard et le Pr Gérard Waeber, s’est donc demandé si les perfusions de fer intraveineux lors de carences en fer symptomatiques comportaient un risque. Leur résultat vient d’être publié dans la revue eClinicalMedicine.

Les chercheurs et chercheuses ont mené un essai clinique randomisé contrôlé en double aveugle pour tester si une perfusion de fer altérait la sécrétion d'insuline par le pancréas. La moitié des femmes ayant reçu du fer a été comparée à l'autre moitié ayant reçu un placebo. Ni les participantes de l'étude ni les investigateurs·trices ne savaient à quel groupe appartenaient les participantes. La mesure de la quantité d'insuline sécrétée par le pancréas s'est donc faite en aveugle.

Le résultat a montré que la perfusion de fer n'a pas affecté la libération d'insuline. Cette étude donne ainsi un message positif aux patientes ayant une indication à recevoir du fer intraveineux, puisqu'une telle perfusion n'a pas eu d'impact métabolique délétère tel qu’une augmentation du risque de développer un diabète.

Lien vers la publication de cette étude, financée par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, l’Université de Lausanne, et les fondations Leenaards, Raymond-Berger et Placide Nicod.

 Dernière mise à jour le 23/06/2022 à 18:10