Etude Lutre-UP trisomie 21

Etude clinique des effets de l’hormone GnRH sur les fonctions cognitives de personnes ayant une trisomie 21

Le syndrome de Down, ou trisomie 21, touche environ une naissance sur 800 et se traduit par un éventail de manifestations cliniques, parmi lesquelles un déclin des capacités cognitives. Ainsi, en vieillissant, 77% des personnes ayant une trisomie 21 connaissent des symptômes proches de ceux de la maladie d’Alzheimer.

Sur la base des découvertes d’un laboratoire de l’Inserm (Lille, France), le Service d’endocrinologie, diabétologie et métabolisme du CHUV a mené une première étude pilote consistant à injecter l’hormone GnRH de manière pulsatile à un petit nombre de patients ayant une trisomie 21. Les résultats de cette étude ont montré une amélioration des fonctions cognitives chez 6 patients, liée à une amélioration des connexions dans certaines zones du cerveau.

Pour en savoir plus sur la recherche et la première étude Lutre-UP, lire le communiqué de presse.

Recherche de volontaires pour une nouvelle étude

Cette étude pilote se poursuit à présent par une étude randomisée (principe actif vs placebo) au Service d’endocrinologie du CHUV.  Notre équipe est actuellement à la recherche de volontaires :

  • femmes et hommes ayant une trisomie 21, âge 16-50 ans
  • disponibles pour un minimum de 4 rendez-vous en 12 mois
  • pouvant venir au CHUV à Lausanne (en français) ou à l’ Universitäts-Kinderspital UKBB à Bâle (en allemand)

Informations et contact

Contact Etude Lutre-UP
Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations, ou envoyer votre candidature pour l’étude, vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien.
 Dernière mise à jour le 12/09/2022 à 15:34