La sieste bonne pour la santé, à condition de ne pas trop en faire

Publié par Zahnd Julien le 12.09.2019
Les chercheurs de l'étude HypnoLaus se sont penchés sur l’association entre la sieste et la survenue des maladies cardiovasculaires. Publiés dans la revue "Heart", leurs résultats rencontrent un fort retentissement international.

Dans le cadre de l'étude de cohorte HypnoLaus, les chercheurs ont demandé à 3'462 participants d’indiquer combien de fois ils faisaient la sieste sur une semaine. Ils ont ensuite cherché à associer le nombre de siestes à la survenue d’une maladie cardiovasculaire (infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral) dans les 5 années qui ont suivi.

Les résultats ont été publiés le 9 septembre dans la revue Heart de la British Cardiovascular Society et montrent que les personnes faisant 1 à 2 siestes par semaine avaient un moindre risque de maladie cardiovasculaire, alors que les personnes faisant plus de 2 siestes par semaine n’en tiraient pas un plus grand bénéfice.

Certains résultats suggéraient même que faire la sieste 6 à 7 fois par semaine pourrait augmenter le risque de maladie cardiovasculaire. Ces résultats restent à être confirmés.

Par ailleurs, les chercheurs n’ont trouvé aucune association entre le temps passé à faire la sieste et la maladie cardiovasculaire. Les chercheurs en concluent que faire une sieste de temps à autre pourrait être bénéfique pour la santé.

Source: Häusler N, Haba-Rubio J, Heinzer R, Marques-Vidal P. Association of napping with incident cardiovascular events in a prospective cohort study. Heart. 2019 Sep 9. pii: heartjnl-2019-314999. doi: 10.1136/heartjnl-2019-314999

 Dernière mise à jour le 17/10/2019 à 16:10