INOCA/ANOCA: ouverture d'une consultation en cardiologie spécialisée

Publié par Gertsch Sophie le 18.01.2024
Le Service de Cardiologie a ouvert une consultation spécialisée, dédiée aux patients avec un diagnostic ou une suspicion clinique d’INOCA (Ischemia with Non-Obstructive Coronary Arteries) ou d’ANOCA (Angina with Non-Obstructive Coronary Arteries).

La consultation est ouverte depuis le début de l'année 2024. Elle est dédiée aux patient.e.s avec un diagnostic ou une suspicion clinique d’INOCA (Ischemia with Non-Obstructive Coronary Arteries) ou d’ANOCA (Angina with Non-Obstructive Coronary Arteries).

Que signifie INOCA/ANOCA ?

INOCA et ANOCA désignent des conditions où les patients souffrent respectivement d'ischémie ou d'angine de poitrine sans obstruction significative des artères coronaires. Ces situations peuvent être causées par une altération de la microcirculation et/ou la survenue de spasmes coronariens. Fréquentes et sous-diagnostiquées, ces affections sont associées à divers facteurs de risque tels que l’obésité, l'hypertension et le diabète.

Comment les diagnostiquer ?

Notre centre est pionnier en Suisse dans le diagnostic d'INOCA et d'ANOCA. Il été le premier à utiliser des techniques avancées de mesure de la microcirculation lors de la réalisation d’une coronarographie.
Lors de cet examen, des mesures de réserve de flux coronarienne (CFR) et l'Index de Résistance Microvasculaire (IMR) sont effectuées grâce à de la thermodilution par bolus, et des mesures absolues de flux et de résistances sont réalisées grâce à de la thermodilution continue. Cette technologie de pointe permet un diagnostic précis et adapté aux besoins spécifiques de chaque patient.

Pourquoi est-ce important ?

Les patient.e.s concerné.e.s des conditions d’INOCA/ANOCA présentent une mortalité élevée et une qualité de vie réduite de même que des réadmissions/consultations fréquentes à l’hôpital. Un diagnostic précis est donc crucial car fréquemment, cette condition n’est pas reconnue et une cause coronarienne est écartée à tort en raison d’une coronarographie « blanche ». Par ailleurs, une fois le diagnostic posé, un traitement ciblé peut être proposé afin de contrôler au mieux les symptômes.

Comment les adresser ? Qui s’occupe de cette consultation ?

  • A l’interne, les demandes peuvent adressées directement par e-mail à : inoca@chuv.ch
  • A l’externe, les demandent peuvent être adressées par e-mail inoca@chuv.ch avec les documents nécessaires ou via la plateforme MED.CHUV.CH

Le Dr Stéphane Fournier est le médecin responsable de cette consultation, la coordination est assurée par Mme Sonia Levati.

Une fois le/la patient.e contacté.e

Les patient.e.s seront tout d’abord convoqué.e.s pour une consultation ambulatoire afin de confirmer la suspicion clinique. Ils/elles bénéficieront ensuite lors d’une coronarographie ambulatoire des mesures diagnostiques précitées, incluant la recherche de spasme via un protocole à l'acétylcholine si l’indication est retenue. Un suivi ambulatoire sera également proposé ensuite, avec des conseils sur le traitement anti-angineux, garantissant une prise en charge complète et personnalisée.

 Dernière mise à jour le 27/02/2024 à 16:10