Effet secondaire vérifié

L'équipe a compilé et analysé des dizaines d'études au sein d'une méta-analyse qui regroupe au final plus de 280'000 patientes et patients à travers le monde. "Nous avons démontré que les statines augmentaient légèrement le risque d'attaque cérébrale, sous la forme d'un saignement important dans le cerveau", explique Nicolas Rodondi, médecin-chef à l'Insel Spital

Le Pr Muller a toutefois nuancé les résultats de cette étude face aux questions du journaliste Philippe Revaz, se voulant rassurant. 

De manière générale, la balance des risques et des bénéfices est effectivement la question à poser lorsqu'on débute ou que l'on arrête n'importe quel traitement. Et désormais, il y aura simplement un paramètre de plus à prendre en compte en ce qui concerne les médicaments anti-cholestérol.

D'autres facteurs de risque

"Cette étude révèle un effet secondaire qu'on supputait depuis longtemps. Tout effet secondaire doit avoir une influence sur la manière dont on prescrit, mais c'est une toute petite fraction qui est concernée", rassure Olivier Muller, chef du service de cardiologie du CHUV, mercredi soir dans le 19h30.

Il rappelle que le nombre de décès que l'on peut éviter avec les statines reste "spectaculaire", et qu'il ne s'agit donc pas de jeter ces médicaments à la poubelle, mais de "stratifier le risque" en tenant compte aussi de nombreux autres facteurs qui influencent la santé: "Le diabète, l'obésité, le manque de sport, l'hygiène de vie, l'hypertension ou le tabac, qui est vraiment dramatique dans notre société en termes d'effets sur le système cardio-vasculaire".

Pour voir/revoir l'intervention du Pr Olivier Muller, cliquez sur le lien ci-après.