Descriptif

Consultation spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire

La Consultation spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) reçoit des pré-adolescent-es et adolescent-es jusqu’à 18 ans qui présentent une anorexie mentale, accompagné-es de leur famille.

Le suivi spécialisé que nous proposons en ambulatoire est basé sur une approche fondée sur les preuves (evidence-based medecine) avec une vision de santé globale intégrant les aspects physiques et psychiques de la maladie. La prise en charge est personnalisée en fonction de l’état de santé de chaque patient-e, ainsi que de ses difficultés et besoins familiaux et sociaux.

Si cela s’avère nécessaire, le traitement se poursuit en hôpital de jour ou par une hospitalisation.

Direction

Dre Carolin Janetschek

Dre Carolin Janetschek

Cheffe de clinique
Dre Charlotte Montel

Dre Charlotte Montel

Médecin associée, cheffe de filière associée

Mme Pascale Tissot

Psychologue adjointe coordinatrice régionale, cheffe de filière associée
Consultation spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire

Avenue d'Echallens 9
1004 Lausanne
021 314 19 53

Public/Admission

Tranche d’âge : enfant et adolescent
Pré-adolescent-e et adolescent-e de 8 à 17 ans
Prise de rendez-vous : patients, famille et professionnels
Type de consultation : anorexie mentale

 

Consultation

Nous privilégions que les demandes de première consultation soient formulées par un-e professionnel-le de la santé à l'aide du document de demande et selon les coordonnées qui sont indiquées. Cela permet une orientation professionnelle la plus en adéquation possible avec votre besoin.

Si cela n’est pas possible, les proches peuvent d’eux-mêmes contacter la Cellule d’orientation ambulatoire du SUPEA au 021 314 44 35 ou via le formulaire de contact ci-dessus.

Nous vous répondons du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 (hors jours fériés).

Pour toute situation qui relève des URGENCES 24h/24, merci de bien vouloir prendre contact avec la centrale des médecins : tél. 0848 133 133

 

En savoir plus

Les signes auxquels il faut être attentif-ve et qui nécessitent de faire appel à notre consultation

  • Le-la jeune mange moins et perd du poids, dans le but et/ou ayant comme conséquence un poids qui est considéré comme trop bas. Un poids trop faible est un poids qui est inférieur à celui qui est attendu pour l’âge, la taille, le sexe, en tenant compte de l’évolution du poids du jeune durant son enfance. Ce poids minimal est nécessaire pour maintenir une bonne santé physique.
  • Il-elle peut nier la gravité de cette perte de poids.
  • Il-elle a une peur intense de prendre du poids et de devenir gros-se. Il-elle a un comportement qui empêche la prise de poids, alors même que le poids est trop faible.
  • Il-elle a une perception perturbée de son propre corps, de son poids et de ses formes. La question du poids ou des formes corporelles influence énormément son estime de soi.

Selon une étude de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) de 2010, 1,2% des femmes et 0,2% des hommes en Suisse souffrent ou ont souffert un jour d’une anorexie mentale au court de leur vie.

Un diagnostic et une prise en charge dès l’apparition des premiers symptômes favorisent le succès du traitement.

Comment se déroule la prise en charge

Le traitement débute par un évaluation d’une demi-journée qui permet l’établissement d’un diagnostic et la proposition d’un suivi multidisciplinaire.Le-la préadolescent-e ou l’adolescent-e ainsi que sa famille sont reçu-e-s par nos spécialistes pour une approche de santé globale.

Ce moment est dédié à l’exploration des symptômes, des émotions, du vécu de chacun-e, de l’organisation familiale et du rapport à l’alimentation.

Le suivi se poursuit dans le cadre de consultations en ambulatoire selon la méthode FBT (Family Based Treatment). Ce modèle thérapeutique est l’approche actuelle la plus reconnue scientifiquement, à l’international, pour le traitement de l’anorexie mentale. Psychoéducation et conseils diététiques complètent cette approche. 

Le principe de base de la méthode FBT postule que la famille est essentielle dans le traitement du trouble alimentaire.
Au début de la prise en charge, la fréquence des entretiens est au minimum hebdomadaire. Elle peut être espacée dans un second temps. 

L’équipe et les collaborations

L’équipe pluridisciplinaire de la consultation est composée de professions suivantes : pédopsychiatre, pédiatre, psychologue, diététicien-ne et infirmier-ère.

Elle collabore étroitement avec le Centre vaudois anorexie boulimie et la Division interdisciplinaire de santé des adolescents (DISA) du Département femme-mère-enfant, toutes deux structures du CHUV.

Liens utiles
Association boulimie anorexie

 

 Dernière mise à jour le 20/09/2022 à 16:30