Corps étrangers (CE-T)

Indications 

  • Si CE oesophagien: extraction endoscopique en urgence
  • Si CE gastrique ou intestinal: extraction endoscopique ou chirurgicale suivant la nature du CE

Demande d'examen

  • RX face et profil du cou ou du thorax si CE cervical ou oesophagien.
  • RX abdomen si CE gastrique ou intestinal.

Matériel

Perfusion. Sédation-analgésie. Contrôle oxymétrique. Amplificateur de brillance. Overtube. Pince crocodile. Anse. Dormia.

Attitude

Impaction alimentaire

Le plus souvent localisée dans l'oesophage proximal ou distal.

OGD en urgence, même si l'impaction passe spontanément lors de la sédation, l'indication à une OGD est posée vu le risque de pathologie sous-jacente.

Le CE peut éventuellement être poussé dans l'estomac: dans ce cas, passer derrière le CE avec l'endoscope pour déterminer la cause et visualiser l'angle de la jonction oeso-gastrique.

En présence d'une hernie hiatale, pousser depuis la droitedu CE.

Grande prudence si poussée à l'aveugle.

Si l'extraction n'est pas réussie après 30 minutes, extraction avec tube rigide.

  • CE émoussé, longueur < 5 cm:
    • Observation. Si pas de progression après 2 semaines: retrait endoscopique. Laparotomie si échec.
  • CE émoussé, longueur > 5 cm :
    • Si status après chirurgie abdominale ou si maladie intestinale (Crohn, pseudo-obstruction) => Retrait endoscopique. Dans le cas contraire: observation pendant 2 semaines. Retrait endoscopique ou chirurgical si absence de progression.
  • CE tranchants ou pointus :
    • Retrait endoscopique.
  • CE pointus et tranchants :
    • Les CE longs (> 5 cm) et larges (> 2 cm) passent rarement l'estomac. Tous les CE doivent être retirés avant qu'ils ne franchissent le pylore: risque de perforation dans la région de la valvule iléo-caecale dans 15-35% des cas.
      Si le CE a passé le pylore: régime riche en fibres et RX chaque jour. Si absence de progression après 3 jours: traitement chirurgical. Grande prudence lors du retrait pour éviter des lésions iatrogènes.
  • Pièce de monnaie :
    • Pas d'urgence. RX 1x/semaine à moins que le patient ne soit symptomatique.
  • Cocaïne, héroïne, “ body bagger ” :
    • RX pour compter les sachets (3-5 g de poudre/sachet, souvent des condoms). Dose léthale: 1-3 g de cocaïne. Ni endoscopie, ni émétique, ni laxatif, ni lavement car risque de rupture. Hospitalisation et surveillance. Chirurgie si ileus ou autres complications.
  • Piles :
    • composées de solutions alcalines qui peuvent engendrer des nécroses rapides. Trois mécanismes lésionnels: action corrosive directe, brûlures et nécroses mécaniques.
  • oesophagienne:
    • Extraction en urgence.
    • L'extraction fibro-endoscopique échoue souvent (60% des cas) en raison de la difficulté à la saisir: extraction avec tube rigide.
    • pousser dans l'estomac et la saisir avec un dormia ou une anse.
    • Endoscopie après l'extraction pour effectuer un bilan des lésions.
    • Antibiothérapie si lésions tissulaires. Pas de corticoïde.
    • Transit baryté 24-36 h pour éventuelle fistule et un second 10-14j après vu le risque de sténose et de fistule tardive.
  • gastrique:
    • Elimination généralement spontanée.
    • RX chaque jour.
    • Retrait endoscopique si persistence > 36-48h ou si symptome.
    • Retrait endoscopique dans tous les cas si diamètre > 20 mm.
    • Pas d'émétique car risque de broncho-aspiration.
    • Efficacité dicutée des anti-H2.
  • intestinale:
    • Elimination le plus souvent spontanée.
    • RX/3-4 j.
    • Traitement chirurgical si absence de progression entre 2 clichés ou si symptômes.
    • Efficacité discutée des laxatifs.
    • Si pile au mercure, dosage du métal dans les urines et le sang. TTT chélateur rarement nécessaire.

Note

  • Si le patient n'est pas à jeûn: avertir l'anesthésiste de garde
  • Ne pas considérer comme une défaite le fait de devoir opérer un patient: c'est parfois la solution la plus sûre (surtout pour les os et les cure-dents).

Auteur(s) :
Dr Vouillamoz


06.1999

 Dernière mise à jour le 09/12/2020 à 15:56