Sonde de Linton-Nachlas®

Définition

C’est une sonde à ballonnet gonflable qui permet de réaliser une compression du cardia et du bas œsophage

Indications

  • Rupture de varices fundiques ou œsophagiennes

Contre-indications

  • Chirurgie récente de la jonction oeso-gastrique
  • Syndrome de Mallory-Weiss
  • Allergie au latex (contre-indication relative)

Matériel pour la pose de la sonde 

  • Sonde de Linton (Dispositif médical en élastomère avec un ballonnet en latex. Longueur : 120cm. Opaque au rayon X)
  • Compresses non-stériles, gants non-stériles
  • Lubrifiant : KY®
  • Protection pour le patient et pour le lit (alèses plastifiées / tissus, bassins réniformes, ….)
  • 1 seringue de 50 ml embout conique et une seringue 50 ml embout normal
  • 2 pinces de type Péan
  • 1 Uriflac + raccord n°5 avec caoutchouc
  • 1 pince de Magill si besoin
  • 1 écarteur de narines
  • Fourni par service d’hospitalisation du patient :
    • 1 potence + 1poulie + 1 litre de sérum physiologique
    • Matériel de fixation (Mefix®, teinture de Benjoin®, mousse pour narine, ruban ou lacet ou scotch d’anesthésie)

Il est utile de fixer la sonde si la traction ne peut pas être mise en place tout suite (ex : Linton posée au bloc, transfert du patient aux soins intensifs puis mise en place de la traction)

Déroulement de la pose

  • Endoscopie en pré-pose de sonde (décision médicale et vérification du positionnement)
  • Mise en place des protections
  • Retirer les prothèses dentaires
  • Le patient est intubé pour l’examen
  • Vérifier l’étanchéité du ballonnet (immersion totale dans l’eau)
  • Lubrification de la sonde au KY®, ballonnet dégonflé au maximum
  • Sonde introduite par la narine jusque dans l’estomac
  • Redescendre avec l'endoscope à coté de la Linton pour s'assurer que le ballon se trouve entièrement dans la cavité gastrique
  • Gonfler le ballon avec 400 ml d'air sous contrôle de la vue et bloquer sa lumière avec deux pinces Péan, puis les assurer au moyen d’un ruban adhésif
  • Le médecin retire précautionneusement l’endoscope
  • Tirer modérément sur la sonde pour comprimer le cardia (fixer sur le nez du patient si la traction n’est pas mise de suite)
  • Noter la quantité d’air injectée et l’heure de la pose dans le dossier du patient
  • Mettre la sonde sous traction (poulie + cadre fixé au pied du lit) par un poids de 1 kg (1l de sérum physiologique) selon OM
  • Brancher le tube œsophagien sur un sac collecteur de type Uriflac afin de favoriser le drainage
  • Installer le patient dans l’axe de la traction jusqu’à son retrait

Protocole institutionnel

  • 1 kg pour les 12 premières heures
  • Après 12h allégement progressif (enlever 100 gr par heure ou 100 ml du sérum physiologique)
  • Avant d’envisager le retrait de la sonde de Linton, les médecins discutent de la pose d’un TIPS ou d’un traitement endoscopique
  • Si reprise du saignement remettre la charge à 1 kg
  • Après allégement complet la laisser en place 12h avant retrait définitif
  • Retrait de la sonde après avoir dégonflé le ballon. Gastroscopie de contrôle post retrait, les sondes hémostatiques doivent être retirées dans un délai de 48h sinon risque de nécrose
  • Procéder de manière progressive, afin d’éviter la récidive hémorragique

Complications

  • Mineures :
    • Ulcération de l’œsophage et du cardia
    • Douleurs thoraciques
    • Agitation
    • Troubles du rythme cardiaque
    • Epistaxis
    • Nécrose de l’aile du nez
  • Majeures :
    • Nécrose du fundus ou du bas œsophage
    • Risque d’asphyxie
    • Rupture de l’œsophage, perforation
    • Pneumopathie d’inhalation

Prix

108.- Frs

GÉNÉRALITÉS
Mise en place par un médecin expérimenté de la division de GLG ou sous supervision d'un CDCA.
Après mise en place, surveillance dans unité de soins intensifs.
Pas d'endoscopie de "second look", seulement si récidive clinique suspectée ou manifeste, ou si endoscopie thérapeutique, sinon ad programme d'éradication.


INDICATIONS
Échec d'une hémostase endoscopique d'hémorragie sur rupture de varices œsophagiennes, gastriques ou sous-cardiales.

EFFICACITÉ
90%, mais récidive du saignement de l'ordre de 50-60%. Efficacité comparable Linton et Sengstaken-Blakemore pour les varices œsophagiennes, mais Linton supérieure pour varices gastriques.


CONTRE-INDICATIONS ABSOLUE

  • Chirurgie récente de la jonction oeso-gastrique
  • Si hémorragie importante lors d'une urgence, pousser la sonde jusqu'à la garde et gonfler 400 ml d'emblée. CAVE: Après sclérothérapie, la sonde peut être bloquée dans l'œsophage par l'œdème pré-cardial.

TECHNIQUE

  1. Utiliser une sonde neuve, contrôler la sonde et son ballonnet.
  2. Intubation obligatoire
  3. Lubrifier la sonde (ballonnet dégonflé et enroulé autour de la sonde).
  4. Introduire entièrement la sonde par voie naso-gastrique.
  5. Redescendre avec l'endoscope à coté de la Linton pour s'assurer que le ballon se trouve entièrement dans la cavité gastrique.
  6. Gonfler le ballon avec 400 ml d'air et bloquer sa lumière avec deux pinces de kocher, ou pince de moore
  7. Retirer doucement l'endoscope.
  8. Tirer modérément sur la sonde et installer une extension avec une charge de 1 kg (sac de perfusion) pour 12 h.
  9. Aspirer et rincer l'estomac par la lumière gastrique de la sonde.
  10. Brancher la lumière œsophagienne sur un uriflac.
  11. Après 12h, allégement progressif (enlever 100 ml/h. du sac de perfusion).
  12. Si reprise du saignement, remettre la charge de 1 kg.
  13. Après allégement complet, dégonfler la sonde et la laisser en place encore 12h.
  14. Ne pratiquer l'ablation de la sonde que si le patient est intubé

Note:

P. Jornod - avril 1997

Modification section "Technique" apportée par Drse C. Nichita, 07.2013

Modification :
Prof G. Dorta

10.2017

 Dernière mise à jour le 09/12/2020 à 15:58