COVID-19 : patient guéri grâce à du plasma convalescent

Publié par Kittel Amelie le 19.11.2020
Un traitement à base de plasma a été particulièrement efficace pour guérir un patient immunosupprimé du COVID-19. Ce succès thérapeutique fait l’objet d’une publication dirigée par deux médecins du CHUV.

Lorsqu’une personne a été malade du COVID-19, elle développe des anticorps spécifiques. Ces anticorps se trouvent dans le sang, plus précisément dans le plasma (composant liquide du sang). On l’appelle alors « plasma convalescent ». Le plasma est obtenu de donneurs considérés comme guéris du COVID-19, conformément à la réglementation de Transfusion Suisse CRS. L’utilisation de plasma convalescent pour traiter la maladie COVID-19 fait l’objet de nombreux essais cliniques dans le monde entier, mais les critères d’efficacité du traitement restent largement méconnus.


Au CHUV, le cas d’un patient profondément immunosupprimé a été étudié par une équipe associant clinicien-ne-s et chercheur-e-s. « Ce patient de 74 ans souffrait d’une forme de leucémie qui a nécessité, en 2019, un traitement chimiothérapeutique et immunosuppresseur, explique le Dr David Gachoud, médecin cadre au Service de médecine interne. Puis il a contracté en mars dernier le virus SARS-CoV-2 et a développé une forme chronique de la maladie. Pendant près de 2 mois, il était impossible au patient d’éliminer le virus en raison de la défaillance de son système immunitaire ; son état général se dégradait de jour en jour ».


Suivi d’un patient immunosupprimé


Une équipe de professionnels réunissant internistes, infectiologues, immunologues, hématologues et spécialistes en médecine transfusionnelle ont choisi d’utiliser du plasma convalescent pour traiter ce patient. Concrètement, quatre cycles de transfusion de plasma lui ont été administrées sur un peu plus d’un mois. Après le premier cycle de transfusion déjà, le patient a montré une amélioration rapide de son état général, de sa pneumonie et de son état inflammatoire. Le taux des anticorps spécifiques contre le virus SARS-CoV-2 a pu être renforcé après chaque transfusion et a été associé à une diminution progressive de la charge virale. Par la suite, le patient a complètement récupéré. Aujourd’hui, il pratique à nouveau la marche et le vélo de route.


« Nous pensons que l’utilisation de plasma convalescent pour traiter certaines catégories bien sélectionnées de patients immunosupprimés peut s’avérer très efficace ; il s’agit en particulier des malades du COVID incapables de générer des anticorps par eux-mêmes. Le plasma convalescent a une réelle plus-value dans ce type de cas » détaille la Dre Nathalie Rufer, médecin au Centre de transfusions et chercheuse au Département d’oncologie.

 

L’article scientifique en cours de publication offre un aperçu des différents modes d’action des composants du plasma. Il illustre l’effet anti-inflammatoire du plasma et l’effet neutralisant sur le virus lui-même. Comprendre les mécanismes sous-jacents aidera à optimiser le traitement des patients atteints de COVID-19.

 Dernière mise à jour le 20/11/2020 à 12:10