Comité consultatif communautaire - CAB

Formé en juin 2007, le Comité Consultatif Communautaire (CAB) est né d'une initiative du Centre d’Immunothérapie et de Vaccinologie (VIC), dans le cadre d’une collaboration avec le HIV Vaccine Trials Network (HVTN), Seattle, USA, qui est un des plus grands réseaux de vaccination contre le VIH et le sida.

Ce Comité composé d’un groupe diversifié d'une dizaine de membres bénévoles, représentatifs de la population générale locale poursuit les buts suivants:

  • Informer la population générale sur l’avancement de la recherche vaccinale contre le VIH et le sida, et sur les études cliniques qui sont réalisées au VIC.
  • S’assurer que les informations données aux volontaires participant aux études soient complètes et compréhensibles.
  • Porter une attention particulière aux questions (éthiques et morales, par exemple) que génère la recherche dans la société.

Les rôles du CAB sont les suivants:

  • Porte-parole de la population générale, en vue de favoriser le dialogue avec les milieux de la recherche scientifique dans le domaine du VIH et sida. L’objectif du CAB est d’identifier les préoccupations ou les problèmes de compréhension que la population pourrait avoir sur certains aspects de la recherche et de la maladie, afin d’améliorer la qualité de l’information dispensée par les scientifiques à ce sujet.
  • Examen et validation de la documentation destinée aux volontaires participant aux études cliniques contre le VIH et le sida au Centre d’Immunothérapie et de Vaccinologie (VIC). Le but étant de s’assurer de la clarté et de la transparence des informations diffusées aux volontaires et du respect des règles éthiques.
  • Réseau d’information: faire connaître les différentes stratégies et l’avancement de la recherche contre le VIH et le sida.
  • Participation à des événements liés au VIH et au sida, tels que la Journée mondiale de lutte contre le sida, congrès, formations dans les réseaux professionnels.
Voici une brève description des membres du CAB:
WEBER Monique

– Présidente de la Fondation SID’Action

Monique travaille de longue date dans le domaine de la prévention, la santé sexuelle et reproductive. Elle a participé à la mise en place de mesures de prévention dans le domaine du VIH et à la formation des intervenants dans ce domaine. Plus récemment, elle a participé à la mise en place d'une formation reconnue (université) dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Elle a travaillé également à des activités de coordination entre l'éducation sexuelle, le planning familial et le réseau VIH/sida. Monique est la présidente du CAB de Lausanne et membre du Global CAB.

RAMELET Daniel –

Infirmier et travailleur social

"Etre un testeur pour la mise au point d'un vaccin contre le VIH est pour moi l'opportunité d'accomplir quelque chose de concret face à cette maladie. Ayant passé 3 années en Afrique, j'ai été confronté à la dure réalité du SIDA et ses conséquences sur la vie de plusieurs personnes. En tant que soignant, je désire contribuer, modestement, à la recherche de solutions pour éradiquer cette maladie."

CAND Jean-Philippe –

Chef de service de la Fondation Profa

En tant que chef de service du Centre de compétences prévention VIH-IST, Jean-Philippe trouve important de soutenir un projet de dialogue entre la société, le centre de recherche vaccinale de Lausanne et ses professionnels, les volontaires participant aux études cliniques et les personnes séropositives qui pourront, nous l'espérons, en bénéficier un jour.

Le centre de compétences prévention VIH-IST œuvre notamment à l’implantation, dans le canton de Vaud, du programme national suisse VIH-IST 2011 à 2017. Une place y est faite pour tout le travail de médicalisation de la prévention, à laquelle contribuent les recherches du VIC.

Le centre de compétences développe 3 programmes de prévention VIH-IST et de promotion de la santé sexuelle, basés sur une approche de santé communautaire, auprès des jeunes, des migrants issus de pays à haute prévalence, d’hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes et de personnes transgenres.

NGARAMBE BUFFAT Chantal –

Infirmière à la consultation anonyme du SIDA

“Je travaille depuis une dizaine d’années dans le domaine de la prévention en général (médecine de voyage, consultation anonyme du sida et médiatrice chez Afrimédia depuis son début). Au nom d’Afrimédia, j’ai participé à la mise en place de programmes de prévention spécifiques aux migrants dans les régions sub-sahariennes. En tant que membre du CAB, c’est un privilège pour moi de pouvoir apporter une petite contribution à la recherche de solutions en servant de lien entre la population générale et le monde de la recherche en vaccinologie."

BÉGLÉ Ana Maria –

Médecin conseillère santé sexuelle et reproductive

"Je fais partie du CAB parce que j’aime le contact avec les gens. Nos volontaires sont des personnes qui ont pour la plupart une motivation admirable, mais malgré tout, parfois des appréhensions dues au manque d’information. La communication et l’éthique sont donc au cœur de ce processus. Cette interface entre science pure et le ressenti des êtres humains est essentielle, car c’est en définitive pour eux, pour moi, pour tous, que se fait tout cet effort de recherche."

LINDLAU Diego

– Chargé de programme communication et collecte, Coalition PLUS

"Intégrer le CAB constitue pour moi une chance de participer concrètement à la construction et/ou à la consolidation de ponts entre les acteurs professionnels et les volontaires de la recherche vaccinale dans le domaine du VIH/sida."

Diego est actuellement chargé de programme communication et collecte au sein de Coalition PLUS, entité internationale de référence dans la lutte mondiale contre le VIH/sida. Il a été directeur de la Fondation SID’Action, qui offre un soutien psycho-social individualisé aux personnes vivant avec le VIH/sida les plus précarisées, dans le but de favoriser leur autonomisation et d’améliorer leur qualité de vie. Depuis 2010, il est également coordinateur de la Coordination romande VIH/sida (CoRom) sous mandat de l’Aide suisse contre le sida (ASS), entité dont la vocation première est d’améliorer l’échange d’expériences et d’informations entre les membres du réseau VIH/sida romand, tout en favorisant des synergies de travail propices au développement de projets communs.

JOUINOT Florent –

Délégué du comité de VoGay et collaborateur Checkpoint Vaud

Florent est membre du comité de VoGay (Association vaudoise pour la diversité sexuelle et de genre) et collaborateur pour les Projets jeunes.

Sur mandat du canton de Vaud, Florent assure la coordination d’un service d’accueil et d’écoute, des rencontres et actions du Groupe jeunes et d’un réseau d’allié-e-s (plateforme d’information et accompagnement de projets de prévention et de promotion de la santé).

VoGay collabore avec différents organismes (Mosaïc-info, PREOS, Profa, Aide suisse contre le sida, Santé sexuelle suisse, organismes LGBTIQ* cantonaux et nationaux ...) et les pouvoirs publics (Département de la santé et de l’action sociale / Service de santé publique, Département de la formation de la jeunesse et de la culture) sur les questions relatives à la diversité sexuelle, en particulier l’orientation sexuelle et l’identité de genre, notamment dans les domaines de la santé, de la jeunesse, de l’éducation et de la formation.

Florent est collaborateur du Checkpoint Vaud, centre de santé communautaire pour les hommes gays, les autres hommes qui ont du sexe avec des hommes, les personnes trans* et leurs partenaires rattachés à la Fondation Profa. Les mandats du Checkpoint porte sur la santé sexuelle, respectivement information, prévention, conseil, dépistage et traitement VIH et autres IST qui est mise œuvre dans le cadre d’une approche globale de la santé prenant en considération le bien-être physique, psychique et social des personnes.

Nous remercions tous les membres du CAB pour leur engagement volontaire et leur collaboration.

Contact: Lausanne.CAB(at)gmail.com

AYA Anne-Marie Mian

- Apprentie assistante en soins et santé communautaire au CHUV

"J'ai fait le choix de participer aux tests du vaccin du VIH en mémoire de mon grand-frère mort malheureusement de ce fléau qui fait beaucoup de ravage dans le monde et particulièrement en Afrique."

BONNET Sandrine

– Directrice de la Fondation SID’Action

"Faire partie du CAB permet de participer à l’effort scientifique mené pour trouver un vaccin contre le VIH. Il est important de pouvoir représenter la société civile afin d’amener un point de vue complémentaire."

Sandrine Bonnet a travaillé pendant une dizaine d’années à l’UNESCO pour la prévention du VIH dans le domaine de l’éducation, principalement en Afrique, au Moyen-Orient et dans les Caraïbes. Depuis 2012, elle est directrice de la Fondation SID’Action qui soutient et aide les personnes séropositives en Suisse romande.

Contacts

Service d'immunologie et allergie
Lundi au vendredi: 08:00 - 18:00
Centre d'immunothérapie et de vaccinologie
1011 Lausanne, Suisse
Tél. +41 21 314 1160
Tél. +41 21 314 1163
Fax +41 21 314 1161
 Dernière mise à jour le 11/04/2019 à 15:39