Frédéric Schneeberger

Comment fabriquer une hallucination ? Relectures des fondements de la neurobiologie dans l’entre-deux-guerres

Faculté de biologie et de médecine, Université de Lausanne 

Thèse en cours sous la direction de Vincent Barras, IHM, CHUV-Unil

Résumé

Mourgue revendique une nouvelle méthode qu’il nomme neurobiologie et qu’il applique à l’hallucination pour en dégager les éléments positifs (anatomiques, physiologiques) permettant son élaboration. Sa méthode vise à cerner l’hallucination vraie, dégagée des pseudo-hallucinations qu’il reverse au compte des études psychiatriques. Au passage, il conteste à la psychologie dite intellectualiste ses modes d’explication et élabore une critique du langage étonnante. A partir des fonctions de découpage et d’opposition qu’il distingue en lui, Mourgue disqualifie conceptuellement le rôle du langage dans la compréhension du phénomène hallucinatoire. Ma recherche s’intéresse aux débats engagés avec cette œuvre dans les années 30 par de jeunes médecins comme H. Ey et D. Lagache. A la table des débats s’invitent également d’autres figures, plus surprenantes pour l’enquête historique qui nous occupe, comme celle par exemple du philosophe et écrivain Jean-Paul Sartre.

 

Information de contact

Frédéric Schneeberger

En savoir plus

 Dernière mise à jour le 22/10/2018 à 14:13