Quand le jeu devient problématique

Les différents types d'usage des jeux vidéo ou d'Internet

Pour un grand nombre de personnes, les jeux vidéo et Internet sont utilisés principalement pour se divertir ou dans le cadre d'un usage professionnel. Pour une minorité, cependant, la pratique peut devenir excessive, conduisant à des conséquences négatives significatives.

On peut distinguer quatre types d’usage des jeux vidéo/Internet:

  • L'usage occasionnel se réfère à une pratique qui n'est souvent pas quotidienne. L'utilisateur parvient facilement à arrêter le jeu ou la navigation, et passe un temps relativement court devant son écran.
  • L’usage régulier se rapporte à une pratique quotidienne avec un temps d’écran prolongé. Le joueur peut dépasser les limites préétablies, mais parvient le plus souvent à s’arrêter en choisissant des activités alternatives. On n'observe pas de conséquences négatives significatives, même si des tensions familiales ou de légères difficultés scolaires ou professionnelles peuvent apparaître de façon transitoire, en lien avec le temps passé devant l'écran. A ce stade, il arrive que le joueur réduise spontanément le temps passé à jouer ou à naviguer sur internet.
  • L’usage abusif se caractérise par une pratique excessive avec des conséquences négatives au niveau psychique, relationnel, social et même physique, mais sans dépendance au sens strict. On notera qu’il n'y a pas de limite nette entre la normalité et l'excès, en particulier pour le nombre d’heures passées. Le maintien ou non d’autres activités satisfaisantes est un élément clé à prendre en considération.
  • L'usage addictif se caractérise par une pratique intense, envahissante et problématique. Le jeu ou d'autres applications d’Internet deviennent le principal centre d'intérêt et de plaisir. Des conséquences négatives significatives apparaissent aux niveaux social (difficultés scolaires, difficultés professionnelles, etc.), familial (disputes avec les parents, tensions conjugales, isolement social, etc.) et personnel (irritabilité, dépression, anxiété, etc.) ; elles interférent avec le quotidien de la personne et de son entourage.

Quelles sont les conséquences?

Les conséquences négatives d'une pratique excessive sont diverses et dépendent de la situation personnelle de chacun. Les plus couramment rapportées sont listées ci-dessous.

Conséquences émotionnelles et psychologiques

- Besoin de passer de plus en plus de temps sur Internet ou à jouer aux jeux vidéo
- Sentiment de vide lorsque l’on est déconnecté
- Anxiété / dépression
- Irritabilité si l’on est dérangé dans sa pratique et incapacité à s’arrêter

Conséquences physiques

- Manque de sommeil ou sommeil irrégulier / fatigabilité
- Manque d’appétit / perte ou prise de poids, malnutrition
- Maux de tête chroniques / fatigue visuelle
- Syndrome du tunnel carpien / maux de dos
- Troubles musculo-squelettiques
- Vertiges

Conséquences relationnelles

- Isolement
- Conflits avec l’entourage proche lorsque celui-ci tente de contrôler/interdire l’utilisation excessive du média
- Mensonges et tricheries de l’utilisateur au sujet de sa pratique
- Abandon des autres activités de loisirs
- Mise en danger de relations significatives (par exemple séparation conjugale, mise à distance de relations familiales ou amicales)

Conséquences professionnelles/scolaires

- Baisse des performances, désinvestissement, retards, absentéisme, ruptures

 Dernière mise à jour le 24/09/2018 à 16:02