Les résultats d’une étude du CNP publiés dans Nature neuroscience

Publié par Iachini Sarah le 26.11.2020
L’étude menée par le Dr. Kevin Richetin et ses collègues, du Centre de neurosciences psychiatriques, met en évidence une accumulation de la protéine Tau dans les astrocytes de patients atteints par la maladie d’Alzheimer.

La célèbre revue scientifique Nature Neuroscience a publié le 9 novembre dernier les résultats d’une étude translationnelle menée au Département de psychiatrie du CHUV dont le titre est :

Tau accumulation in astrocytes of the dentate gyrus induces neuronal dysfunction and memory deficits in Alzheimer’s disease

La maladie d’Alzheimer est considérée comme une maladie principalement neuronale. Or, les récents travaux menés par le Dr. Richetin, responsable de recherche au sein de l’unité « Neurogenèse de l’hippocampe chez l’adulte » dirigée par le Prof. Nicolas Toni, ont mis en évidence qu’il existait une accumulation anormale de protéines Tau dans les astrocytes (cellules du système nerveux central) de l'hippocampe de patients atteints par la maladie. Grâce à l’utilisation de cultures cellulaires et de modèles animaux, les chercheurs ont démontré que cette accumulation induit de nombreuses perturbations dans le déplacement des mitochondries (organelles produisant l’énergie dans nos cellules). Ces perturbations mitochondriales, entrainent de nombreux dérèglements dans le fonctionnement des neurones environnants et peuvent, à eux seuls, induire des troubles importants de la mémoire spatiale.

Ces travaux révèlent l’importance, non suspectée jusqu’à ce jour, des astrocytes dans les troubles de la mémoire observés dans le cadre de la maladie d’Alzheimer. Apportant un regard nouveau aux neurosciences, ils permettront d’envisager de meilleures méthodes de diagnostic des démences liées à l’âge.

Lien vers l’article de Nature Neuroscience

Lien vers la page web de l'unité "Neurogenèse de l'hippocampe chez l'adulte"

 Dernière mise à jour le 14/01/2021 à 10:10