Dialyse péritonéale

La dialyse péritonéale (DP) est une méthode de substitution pour les personnes souffrant d'insuffisance rénale terminale. Elle permet d'épurer le sang en utilisant le péritoine, membrane entourant l'abdomen, l'intestin et d'autres organes internes, comme filtre.

Tout aussi efficace que l'hémodialyse, ce traitement est effectué à la maison par le ou la patient-e ou avec l'aide d'un-e professionnel-le des soins (EMS, centre médico-chirurgical (CMS), partenaire). Il jouit ainsi d'une plus grand autonomie et d'une meilleure insertion socio-professionnelle.

Ce traitement nécessite la mise en place d'un cathéter de dialyse (tube de plastique souple) dans la cavité abdominale, lors d'une hospitalisation. Il est laissé en place de façon permanente. Une partie du cathéter demeure à l'extérieur du corps.

Lors de la dialyse, une solution liquide (le dialysat) est injecté dans la cavité abdominale par l'intermédiaire du cathéter pour être mélangé au sang. Le péritoine, membrane semi-perméable et richement vascularisée, fait office de rein artificiel. Au contact du dialysat, le flux sanguin du péritoine libère les déchets. De par sa composition, le dialysat enlève également l'excès d'eau accumulé et équilibre les taux des électrolytes du sang. Le dialysat est ensuite drainé et éliminé.

La dialyse péritonéale peut être pratiquée de deux façons:

  • La dialyse péritonéale ambulatoire continue manuelle (DPCA)

    Selon l'atteinte de la fonction rénale, les patient-e-s effectuent 1 à 4 cycles de dialyse péritonéale par jour (la plupart du temps, le matin, à midi, le soir et au coucher). Chaque cycle se déroule en deux phases:

    1) La phase d'échange:
    - le drainage du dialysat dans une poche vide;
    - l'instillation de 1 à 2.5 litre d’un nouveau dialysat contenu dans une poche stérile. L'échange dure entre 30 à 40 minutes, durant lesquelles les patient-e-s restent assis pour permettre l'écoulement du dialysat.

    2) La période de stase durant laquelle les patient-e-s peuvent vaquer à leurs occupations habituelles. Elle dure de 4 à 5 heures durant la journée et de 8 à 12 heures durant la nuit.

  • La dialyse péritonéale automatisée (DPA)

    Le ou la patient-e branche le cathéter de dialyse à une machine (cycler), à laquelle sont connectées plusieurs poches de dialysat. Le cycler effectue durant la nuit plusieurs cycles de façon automatique. Leur durée et leur nombre sont déterminés selon les besoins de chacun. Le ou la patient-e débranche la machine le matin. Il ou elle est ensuite libre durant la journée qui suit, sans avoir besoin de pratiquer des échanges supplémentaires.

Les patients en dialyse péritonéale consultent le Centre de dialyse de façon mensuelle, ou plus souvent si nécessaire, pour contrôler et adapter leur traitement.

En dehors des heures ouvrables, un-e néphrologue est toujours atteignable.

Urgences

Contacts

Infirmières de dialyse péritonéale:
Patricia VIOT, infirmière cheffe d'unité de soins
Jacqueline EQUEY
Sophie ULMER
Adriana GAILLARD
Mariana FILIP
Tél. +41 21 314 1123
 Dernière mise à jour le 06/04/2018 à 23:33