Accès vasculaires

L’accès vasculaire est essentiel. Il permet d'accéder à la circulation sanguine pour aspirer le sang, l'épurer dans le filtre d’hémodialyse et de le restituer ensuite au patient. Le sang doit être prélevé à un débit important pour que la dialyse soit réussie. Il est alors nécessaire que le vaisseau sanguin soit de bonne qualité et d'un calibre suffisant.

Quels sont les différents types d'accès vasculaires?

Ils sont au nombre de deux:

  • la fistule artério-veineuse (FAV)
    La confection d’une fistule artério-veineuse consiste à relier, de façon chirurgicale, une artère et une veine du bras ou de l’avant-bras. Sous la pression du sang, la veine va se dilater et assurer la circulation du sang à un débit suffisant (environ 1 litre par minute).
  • le cathéter endo-veineux
    Ce dispositif, sous la forme d'un tube, est introduit dans une grande veine pour permettre à la fois d’aspirer et de restituer le sang.

Quel type choisir?

La FAV est l’accès privilégié pour les traitements par hémodialyse. Si les dialyses peuvent être planifiées, une FAV est confectionnée par un-e chirurgien-ne, au minimum plusieurs semaines avant le début du traitement.

Le choix de l’accès vasculaire dépend cependant de nombreux autres paramètres (l'anatomie, l'état vasculaire, la fonction cardiaque, les préférences des patient-e-s, etc.). Chaque cas est discuté au cours d'un colloque regroupant un-e néphrologue, un-e chirurgien-ne, un-e radiologue et un-e angiologue.

 Dernière mise à jour le 06/04/2018 à 23:16