Déroulement d'une séance d'hémodialyse

A leur arrivée au Centre de dialyse, les patient-e-s ont accès à un vestiaire pour se changer et entreposer leurs affaires personnelles. Un lavabo leur permet de se laver le bras porteur de la fistule artério-veineuse.

Les séances d’hémodialyse se déroulent habituellement de la manière décrite ci-dessous.

Préparation

  • Tout d'abord, le ou la patient-e se pèse afin de déterminer sa prise de poids depuis la dernière dialyse. Cela correspond à la quantité de liquide qu'il sera nécessaire de retirer lors de la dialyse à venir grâce à l’ultrafiltration.
  • Le ou la patient-e est installé dans un lit, puis sa pression artérielle est mesurée. L’infirmier-ère de dialyse procède ensuite au branchement en ponctionnant la fistule à l’aide d’aiguilles spécifiques. Celles-ci sont fixées par du scotch de manière à ce qu'elles restent en place pendant toute la séance.
  • Dans le cas où le ou la patient-e porte un cathéter endo-veineux, l’infirmier-ère le branchera directement sur la machine. Le personnel soignant et les patient-e-s portent systématiquement un masque de type «chirurgical», afin d’éviter tout risque d’infection du cathéter. Le pansement du cathéter sera refait après chaque séance.

Dialyse

  • Les tubulures des aiguilles (ou du cathéter) sont directement reliées à celles du circuit extra-corporel, puis la pompe à sang est mise en route et son débit réglé selon la prescription médicale. Un anticoagulant est injecté pour éviter que le sang ne coagule dans le circuit.
  • Durant la séance de dialyse, différents paramètres comme le débit sanguin peuvent être modifiés et des alarmes peuvent se déclencher, nécessitant quelques ajustements. La pression artérielle est régulièrement surveillée et des traitements sont administrés (de type EPO, fer, etc.).
  • C'est aussi pendant la dialyse qu'ont lieu les visites médicales, durant lesquelles il est possible de demander une ordonnance ou une consultation médicale particulière.

Collation et divertissements

  • Les aides soignant-e-s offrent une collation et proposent régulièrement des massages des pieds. Des télévisions sont installées dans les chambres, ainsi qu'un accès au wifi (sur demande). Des bénévoles viennent discuter avec les patient-e-s, proposent des jeux ou des lectures, selon leurs disponibilités.

Fin

  • A la fin de la dialyse, l’infirmier-ère démarre la restitution. Une solution saline vient chasser le sang du circuit pour le "rendre" au patient, afin qu'il ne perde pas trop de globules rouges. Les tubulures des aiguilles sont ensuite clampées et débranchées du reste du circuit. Les aiguilles sont retirées et les points de ponction doivent être comprimés manuellement pendant quelques minutes. L’infirmier-ère réalise ensuite un pansement compressif qui sera conservé encore quelques heures afin d’éviter tout saignement.
  • Après un dernier contrôle de la pression artérielle, le ou la patient-e se pèse à nouveau afin de vérifier que le poids sec a bien été atteint.
 Dernière mise à jour le 03/04/2018 à 13:48